Produit CORSU E RIBELLU

X

Voilà au moins un sujet qui fait consensus. Personne ne plaide pour un environnement pollué.Les divergences apparaissent sur les priorités et les moyens à utiliser

Impossible d’être plus écolo que les candidats ajacciens. A se demander, d’ailleurs, à quoi peuvent bien servir les partis politiques qui se réclament de ce courant de pensée. Au-delà du cynisme électoraliste de circonstance, les politiques sont parfois – souvent – des citoyens comme les autres. Qui se sont rendu compte, au fil des années, que nous ne possédons pas de planète de rechange…

Sur la question environnementale qui conditionne la santé des populations, il n’y a pas d’opposition flagrante. Les seules nuances viennent du choix des moyens mis en œuvre. Les critiques portent sur la rapidité et le volontarisme en matière d’amélioration des conditions environnementales.

Qualité de l’eau de nos rivières, de notre littoral et de nos nappes phréatiques. Limitation du rejet des gaz à effet de serre. Tri et traitement des tonnes de déchets que nos modes de vie génèrent… La liste n’est pas exhaustive. Ce qui est certain c’est que la préoccupation de l’amélioration du cadre de vie est transversale pour l’ensemble des courants politiques. A Ajaccio comme, apparemment, dans toute la Corse.

Bien évidemment, la centrale du Vazzio apparaît en tête de liste de ce que la population – et donc les candidats – ne veut plus. Reste que les solutions ne sont pas identiques…

Article publié le 3 Mars 2014, à lire ci dessous

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]