Produit CORSU E RIBELLU

X

Pour ma part, je ne suis pas membre de Corsica Libara, mais du Riacquistu. Si les militants locaux de Corsica Libara sont largement impliqués dans le Riacquistu, ils ne sont pas les seuls.

Les candidats du Riacquistu et leurs soutiens sont issus d’horizons divers : le mouvement national bien sur, mais également de la gauche, des associations de défense de l’environnement, du monde agricole, du monde associatif et culturel… et ce qui nous réunit, au-delà du sentiment national, c’est la notion de bien public, la défense des intérêts collectifs des purtivichjacci, et on ne le dira jamais assez les intérêts collectifs ne sauraient être l’addition des intérêts particuliers de chacun. Nous n’avons pas pour ambition d’impulser simplement une meilleure gestion de la commune.

Nous sommes clairement la seule liste nationaliste en lice à ces élections, et nous voulons montrer que le développement actuel basé sur le tout tourisme, la spéculation, les résidences secondaires avec ses conséquences catastrophiques pour les purtivichjacci (fracture sociale, délinquance, drogue, mal être et suicide, précarité, chômage, manque de logement etc.…) n’est pas une fatalité. La production doit être au centre du développement économique, il nous faut défendre la corsisation des emplois, favoriser l’agriculture et la diversifier, l’agritourisme, la pêche, favoriser les productions locales à forte valeur ajoutée, s’appuyer sur les nouvelles technologies, un tourisme de qualité adossé à notre culture…

Le Riacquistu est le symbole du nationalisme porteur de projet et de progrès social. Nous avons tenu à être présent au premier tour car si le constat que nous faisons de la société purtivichjaccia et corse en général, semble partagé par d’autres, les solutions ne sont pas les mêmes. Nous sommes pour un vrai changement, pas simplement pour une meilleure gestion. Ainsi nous prônons un développement au profit des purtivichjacci et des corses et non aux intérêts particuliers et corporatistes, trop souvent extérieurs d’ailleurs. En ce sens, la gestion des intérêts publics ne saurait être livrée à des privés-prédateurs tels Veolia pour l’eau ou d’autres pour le port de plaisance. Le bien public ne peut être géré que par les collectivités ou au pire dans le cadre d’un contrat public-privé.

Aujourd’hui Une majorité de purtivichjacci sont favorables au changement, aussi nous pensons que le bastion peut et doit tomber. De nombreuses convergences existent, l’ensemble de l’opposition l’a affirmé haut et fort. Reste à concrétiser ces convergences. Pour notre part, nous y sommes prêts, sans préalable ni diktat d’aucune sorte, dans le cadre d’un accord politique clair et sans compromission, prenant en compte nos revendications et notre représentativité. Nous rejetterons tout accord électoraliste. Sti cumbricculi un so micca i nosci. Nous ne sommes pas des marchands de tapis. Nous ne cherchons ni places rémunérées, ni places honorifiques. Nous ne sommes les supplétifs de personne. Et si, hier, nous pensions avoir au moins un ami dans cette élection, nous nous posons la question, n’avons-nous pas plutôt deux adversaires?

A partir d’aujourd’hui les discussions sont closes jusqu’au soir du premier tour. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui je le redis, nous sommes favorables à un accord politique clair. A chacun ses responsabilités.

E PA COMPIA  : une campagne sur le vote utile se développe dont nous sommes exclus, bien entendu, allora vi pongu QUALCHI QUISTIONI :

Qui se bat pour la préservation des terres agricoles ?                                           Semu nò !
Qui se bat pour le redéploiement et la diversification de l’agriculture ? Semu nò !
Qui se bat pour le développement des activités productives ? Semu nò !
Qui se bat pour une plus grande égalité sociale ? Semu nò !
Qui se bat pour une plus juste répartition des richesses ? Semu nò !
Qui se bat pour le plein emploi ? Semu nò !
Qui se bat pour un développement durable et équitable ? Semu nò !
Qui se bat pour remettre i purtvichjacci au centre du débat ? Semu nò !
Qui se bat pour i pasciali ? Semu nò !
Qui se bat pour les intérets collectifs di purtivichjacci è di i corsi ? Semu nò !
Qui se bat contre Veolia et autres prédateurs qui nous exploitent ? Semu nò !
Qui se bat pour le bien public ? Semu nò !
Quelle est la seule liste nationaliste ?  Semu nò !

Eccu tredici raghjoni maiori di sustena a Micheli GIRASCHI è alista di U RIacquistu.

U NOSCIU PARTITU : I PURTIVICHJACCI !

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

U RIACQUISTU DI PORTIVECHJU

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]