Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – C’est l’inquiétude, ou du moins la préoccupation des services de l’Etat dans l’attente des prochaines élections municipales. En effet, outre l’inscription de tous les candidats dans les préfectures ou sous-préfectures de Corse, ce qui n’était pas le cas auparavant pour les communes de moins de 3 500 habitants, se pose également la question de savoir si le simple électeur va bien comprendre le nouveau mode de scrutin.

Il faut rappeler que la loi de mai 2013 a introduit des changements majeurs dans le mode de scrutin et notamment dans les villes entre 1000 et 3500 habitants. Rappelons aussi que pour une commune jusqu’à 1000 habitants, le mode de scrutin ne change pas, sauf que: une pièce d’identité sera obligatoire pour voter ; la déclaration de candidature sera obligatoire ; il sera impossible de voter pour une personne non candidate. Pour les villes de plus de 1000 habitants, les conseillers municipaux ne seront plus élus au scrutin majoritaire comme précédemment mais au scrutin de liste bloquée, c’est-à-dire que tout panachage sera impossible. À ce sujet, il faut préciser et c’est très important, que la moindre rature sur chaque bulletin amènera l’annulation de celui-ci. Nouveauté pour ces communes on votera en même temps pour des conseillers communautaires qui siègeront donc dans les communautés d’agglomération, urbaines ou métropoles. Rappelons qu’ils étaient jusqu’à présent simplement désignés. Pour les communes de plus de 3500 habitants le mode de scrutin ne change pas mais il comportera une nouveauté majeure : les conseillers qui siègeront dans les communautés de communes ne seront plus désignés mais élus. Un effort important de communication a été entrepris par les préfectures.

Ecoutez Michèle Giudicelli, chef du bureau des élections et de la réglementation à la préfecture de Corse-du-Sud

Article publié le 25 février 2014, à lire ci dessous

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]