Breaking News

#Corse – Réponse de Ghjuventù Indipendentista à Mr Zalewski-Sicard

Dans une récente publication sur le site du Master 2 de droit notarial de l’Université de Corse Pascal Paoli, le Maître de Conférences Vivien Zalewski-Sicard s’est fendu d’une violente critique de la motion du Conseil d’Administration de l’Université visant à soutenir nos militants injustement traînés devant les tribunaux. « En procédant ainsi, » dit-il, « on utilise un conseil pour une fonction qu’il ne peut avoir, tout en envoyant le message suivant : les universitaires de Corte sont tous derrière les étudiants nationalistes et en adoptent les thèses, ce qui est bien évidemment inexacte. »

Au-delà de l’orthographe approximative pour un docteur en droit, nous aimerions rappeler à M.Zalewski qu’il n’officie plus à l’Université du Maine ou de Nantes, mais à l’Université de Corse Pascal-Paoli. A cet égard, il ne dispense pas des cours de droit dans un établissement d’enseignement supérieur comme les autres. S’il peut d’ailleurs y travailler aujourd’hui, dans un cadre agréable et paisible, c’est tout d’abord grâce au combat des militants nationalistes des années 1970 qui se sont battus pour rouvrir une institution fermée volontairement par Louis XV en 1769. L’existence même des murs entre lesquels il exerce son métier est donc intimement liée au combat politique.

De plus, au cas où M.Zalewski ne l’aurait pas remarqué, la Corse, ce bout de terre où il séjourne actuellement, est depuis plus de 40 ans en conflit avec l’Etat français concernant la reconnaissance d’un certain nombre de droits. En outre, la situation politique est particulièrement tendue en ce moment. Nous passerons sur l’ensemble des revendications du mouvement nationaliste, ce n’est pas le sujet et ça ne l’intéresse certainement pas. Mais lorsqu’on prend en compte le contexte politique de l’île et la place centrale de l’Université dans ces débats depuis sa création, il n’est pas étonnant que son conseil d’administration se prononce sur un tel sujet.

La légalité de cette motion n’est peut-être pas évidente. Tout comme celles concernant la co-officialité de la langue, qu’il fustige plus loin dans son article. Mais leur légitimité d’un point de vue éthique et moral est, au sein du peuple corse, incontestable. Il nous apparaît donc fort déplacé de la part de M.Zalewski, arrivé en Corse en 2006, qui a commencé sa carrière bien loin de Corte, qui la finira certainement sous d’autres cieux, et pour qui notre île n’est qu’une étape, d’asséner publiquement sa sentence sur un sujet qui le dépasse complètement, tout docteur en droit qu’il est.

Nous l’invitons donc, si cette position le dérange, à aller exercer son activité dans des endroits où la situation politique est plus calme et où les jeunes gens ne sont pas jugés et condamnés pour leurs idées. Là-bas, il trouvera la quiétude nécessaire à son métier et n’aura plus qu’à se préoccuper de problèmes purement juridiques. En attendant, il serait préférable qu’il garde toute la réserve nécessaire à une vie en bonne intelligence avec les Corses.

A NOSTRA CUSCENZA HÈ RESISTENZA
GHJUVENTU INDIPENDENTISTA

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: