Produit CORSU E RIBELLU

X

A partir du 1er mai, les commerçants et restaurateurs ne pourront plus faire comme bon leur semble avec leurs présentoirs et leurs terrasses. Un arrêté municipal encadrera strictement l’occupation du domaine public. « C’est un sujet difficile mais il est nécessaire de prendre des mesures qui peuvent sembler radicales, reconnaît l’adjoint délégué à François Gabrielli. Au fil des années, certains commerçants ont installé du mobilier ou se sont permis des extensions de leurs terrasses tous azimuts sans bénéficier d’aucune autorisation ».

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU