X
(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Le 12 février prochain, dix militants de la Ghjuventù Indipendentista seront jugés lors d’un procès qui se tiendra au Tribunal de Grande Instance de Bastia. Ces dix militants, dont chaque cas est différent l’un de l’autre sont visés par divers chefs d’accusation, qu’il s’agisse d’une occupation de préfecture, en l’occurrence l’occupation de la sous-préfecture de Corte en 2013, d’un refus de prélèvement d’ADN, ou bien d’affichage sauvage ou même de simple graffitis, parmi d’autres chefs d’accusation. Pour la Ghjuventù Indipendentista, les choses sont limpides : ce ne sont pas dix individus que l’on juge, mais l’organisation elle-même. La Ghjuventù Indipendentista pourrait bien déranger les plus hautes autorités de l’Etat, c’est en tous cas l’explication que pense avoir trouvé la Ghjuventù Indipendentista. De fait, il n’y aura qu’une seule et unique ligne de défense pour les dix militants, l’organisation appelant à un soutien massif le 12 février prochain à 14h au moment du procès. On écoute Francescu Santoni, président de la Ghjuventù Indipendentista, lui-même visé par plusieurs chefs d’accusation dans le cadre de ce procès PROCES DU 12 FEVRIER (…) CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu  Revue de Presse et suite de l’article  :  Alta Frequenza Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet