X
Incidents. Les joueurs du Mans disent avoir été insultés et agressés, vendredi à Furiani, lors du match de la 3e journée, Bastia – Le Mans. La Ligue a ouvert une enquête.
L’entraîneur du Mans Arnaud Cormier n’a pas voulu s’étendre, mais il affichait une colère froide après le match de son équipe, vendredi soir à Bastia. Match perdu sur le score de 1-0.« Ce qui s’est passé ? Rien. Il ne se passe jamais rien ici… Vous avez vu comme moi. À ce rythme-là, Bastia va monter assez facilement en Ligue 1… Ce que j’ai vu est indigne. Les provocations dont les joueurs ont été l’objet sont lamentables. Je ne comprends pas que ces déstabilisations puissent exister. »Ce qui s’est passé ? Vu des Bastiais… « pas grand-chose. » Vu des tribunes, on a d’abord assisté à un début d’altercation entre le capitaine corse Yannick Cahuzac et l’attaquant manceau Idir Ouali. Puis des dirigeants bastiais et des stadiers s’en sont mêlés. Avant de rentrer sous le tunnel ramenant aux vestiaires, les Manceaux ont vu des supporters en tribunes se déplacer et venir leur cracher dessus. La plupart des joueurs sont ensuite rentrés dans le tunnel. Où, visiblement, il s’est passé des choses, puisque d’autres Manceaux ont purement et simplement refusé de s’y engager pendant quelques instants ! 

Guingamp, déjà…

Victimes d’insultes, de provocations, d’intimidations, de coups de pied pour certains, les Sarthois ont eu du mal à rejoindre leur vestiaire. « Comment peut-on accepter dans le football professionnel moderne, qu’une équipe visiteuse se fasse apostropher verbalement et physiquement comme l’a été l’équipe du Mans dans le couloir des vestiaires à la mi-temps du match ce soir ?, s’interrogeait dès vendredi le club manceau dans un communiqué. Avant de poursuivre : Comment peut-on tolérer que certains de ces agissements soient l’oeuvre de dirigeants corses ?

Guingamp, la saison passée, Istres cette année, ont, eux aussi, connu un accueil « particulier » à Furiani. Le Sporting semble donc être rattrapé par ses vieux démons. La balle est maintenant dans le cas de la Ligue qui tenait à rappeler, hier que « la Commission de discipline a d’ores et déjà convoqué les dirigeants du Sporting Club Bastia pour sa séance du jeudi 25 août afin de respecter les délais de convocation réglementaires, et demandé à la Commission des Compétitions d’établir un audit sur l’organisation des rencontres se déroulant au stade Armand-Cesari, courant septembre. » À noter que le délégué du match, M. Michel Lebrun, a assisté à la plupart des incidents.

Jacques HÉBERT.

Bastia réfute les accusations. Dans un communiqué, les dirigeants bastiais ont tenu à indiquer : « Nous n’acceptons pas que la frustration liée à la fois à la défaite d’hier soir et le fait de compter zéro point et zéro but inscrit au bout de trois journées, puissent donner libre cours à des divagations infondées ». Selon le président corse Pierre-Marie Geronimi, « il ne s’est rien passé ». « Deux joueurs se sont accrochés et nous sommes intervenus, comme l’ont fait les dirigeants adverses, pour séparer les protagonistes. Monsieur l’arbitre, au demeurant excellent, a décidé d’expulser notre capitaine et un joueur du Mans et tout est rentré dans l’ordre ».

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)