Produit CORSU E RIBELLU

X

Depuis trente ans, les Ghjurnate internaziunale de Corte rythment la vie politique insulaire. Trois décennies de meetings ovationnés avec la même ardeur par une foule qui s’est réduite au fil des ans. Dans le local du bar Sulidarità, à Ajaccio, où était organisée hier la présentation de cette 31è édition, la plupart des militants présents assistaient en 1981 aux premières rencontres du mouvement national. Trente années plus tard, le chemin parcouru est jugé par les responsables de Corsica Libera à l’aune des récentes prises de positions des élus régionaux. Les revendications de jadis se sont transposées du chapiteau de Corte à l’hémicycle de l’Assemblée territoriale à Ajaccio. « Lorsqu’on voit les travaux de l’Assemblée de Corse, on a l’impression de lire les différents chapitres de notre projet politique », sourit Jean-Guy Talamoni.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU