Produit CORSU E RIBELLU

X

Plus de 400 agents étaient présents mercredi après-midi au Musée de Bastia pour assister à la dernière cérémonie des vœux d’Emile Zuccarelli, maire de Bastia et de son premier adjoint, Ange Rovere. Après la traditionnelle prise de parole du directeur général des services, Jean-François Leandri, vint le tour d’Emile Zuccarelli. Des vœux sous forme d’adieux et un ton qui ne manquaient pas d’émotion.

Emile Zuccarelli au personnel communal : « Ce que je laisse de plus précieux derrière moi, c’est vous ! »

 » C’est un exercice compliqué que de résumer 25 ans de vie à Bastia. J’ai vécu l’élection de François Mitterrand, celle de Jacques Chirac, de Nicolas Sarkozy puis de François Hollande. J’ai assisté à de grands mouvements sociaux tant au plan national que local. Il y a eu aussi des drames avec Furiani, des plasticages, des meurtres, des tempêtes et des inondations… Mais j’ai aussi partagé des milliers de journées ensoleillées au bord de la grande bleue et j’entends toujours les rires des enfants dans les cours de récréation » a notamment souligné Emile Zuccarelli.

Mais « pour moi l’essentiel, c’est Bastia. Bastia la fière, avec son charme unique, ses Bastiais résistants, qui ne se soumettent pas » a affirmé le maire de Bastia. « Et lorsque l’on aime sa ville, elle ne vous lâche plus. J’ai aimé participer au développement de Bastia avec vous. Un développement solidaire et fraternel, qui ne laisse personne au bord de la route. Et cela passe par le service public. J’aime reprendre cette phrase « le service public,

c’est le patrimoine de ceux qui n’en ont pas ».

Et de rappeler : « Le choix du cadre républicain est un élément central de mon parcours. Je l’assume avec l’ensemble de mes collègues. Bastia est une ville républicaine ! La république, c’est un cadre de loi et de règles que l’on doit respecter.

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Net Infos

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]