Produit CORSU E RIBELLU

X

« L’oppressant besoin de lumière sur la vie privée du Président de la République en ferait presque oublier la mini révolution distillée à l’occasion de sa conférence de presse.

Certains y verront un virage social libéral, d’autres une trahison, d’autres encore un tâtonnement miterrandien. Tout cela n’est pas nouveau, les partis de gouvernement de gauche se droitisent une fois au pouvoir et inversement.

En vertu de ce vieux principal libéral «l’offre crée la demande», le chef de l’Etat promet des soutiens tous azimuts aux entreprises par la réduction des coûts, la simplification des normes et la prévisibilité des règles faisant tout simplement l’exercice du principe de réalité : une fois évaporé l’écran de fumée des emplois d’avenir, il va bien falloir se tourner vers les entreprises pour créer de l’emploi. Or, le rôle de la puissance publique en ce domaine est triple :

Aider (ou à défaut ne pas handicaper) les entreprises à développer des marchés

Former jeunes et moins jeunes

Imaginer les emplois de demain

Puisse ce message être entendu en Corse. Je suis plus que jamais convaincu qu’un modèle de développement harmonieux peut s’appuyer sur le triptyque ; aides aux entreprises, formation, innovation.

A quand un pacte de responsabilité nustrale ?

Doit-il être proposé par un « homme de gauche » pour mieux être entendu ?

Chiche ! »

Blog Jean-Martin Mondoloni
Une Nouvelle Corse
15 janvier 2014

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]