X

Les enjeux qu’elle implique sont tellement importants, la spéculation, le logement, plus particulièrement le logement social, l’agriculture, que la création d’un établissement public foncier (EPF) mérite réflexion afin d’en faire un outil taillé sur mesure pour la Corse.

Aussi, les élus territoriaux ont adopté de sérieuses modifications au projet de décret dont la dernière mouture doit être validée par le gouvernement.

D’abord, l’assemblée souhaite que soit étudiée la possibilité de modifier la nature juridique afin que l’établissement d’État puisse devenir un établissement territorial, sans préjudice pour son économie future. Et, ce, afin de le rendre cohérent avec le statut et les compétences particulières de l’île.

S’agissant de l’investissement financier des différents partenaires, qui s’élève à 30 millions d’euros, l’assemblée de Corse a adopté le calendrier des versements. Pour l’État (15 millions), il s’agit d’octroyer 9 millions dès 2012 puis 3 millions les deux années suivantes. De même, la CTC (10 millions) s’engage pour 6 millions dès la première année puis 2 millions par an. Enfin, tous les autres représentants doivent verser 5 millions dans le pot.

Source et suite du lien

 

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)