X

Pragmatique. Concret. Xavier Bertrand a poursuivi, hier, sa tournée débutée jeudi dans la cité impériale, en bouclant la boucle ajaccienne à l’hôpital de la Miséricorde. Ce qui ne l’aura pas empêché, on l’a vu, de pratiquer diverses escapades afin de prendre le pouls d’autres établissements dans l’île. Rien d’une balade de santé donc pour un ministre plutôt atypique.

Pragmatique. Concret. Xavier Bertrand a poursuivi, hier, sa tournée débutée jeudi dans la cité impériale, en bouclant la boucle ajaccienne à l’hôpital de la Miséricorde. Ce qui ne l’aura pas empêché, on l’a vu, de pratiquer diverses escapades afin de prendre le pouls d’autres établissements dans l’île. Rien d’une balade de santé donc pour un ministre plutôt atypique. Qui n’hésite pas à consacrer une série de journées-examens sur le terrain. Et son lien avec l’île n’explique pas tout. Le travail de Xavier Bertrand traduit d’abord les préoccupations du décideur qu’il est.

Au centre hospitalier d’Ajaccio – placé sous la direction d’André Pors – chefs de service, médecins et personnels avaient, eux aussi, beaucoup à dire. À faire partager. Car cela fait un bail que la structure de la Miséricorde forme le vœu d’être exaucée. Quant à ses attentes. Quant à ses besoins surtout, relevant pour la plupart de l’urgence.

Source et suite de l’article

 

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)