X

Un rapport du conseil exécutif préconise la co-officialité du corse avec le français Les conseillers térritoriaux ont débattu d’un rapport du conseil exécutif qui préconise la co-officialité du corse avec le français. Un groupe d’élus sera chargé de travailler sur la faisabilité d’une telle mesure qui pose des problémes juridiques et constitutionnels. Les élus ont examiné la question de l’officialité de la langue corse sur la base d’un rapport rédigé par Pierre Ghionga.

Le conseiller exécutif en charge de la langue corse à la CTC propose notamment un statut d’officialité de la langue corse qui ne fait toutefois pas l’unanimité sur les bancs de l’hémicycle territorial.

En préalable, Pierre Ghionga propose la mise en place d’un comité de rédaction chargé de faire des propositions sur un éventuel statut de la langue corse avant la fin de l’année 2012 et suggère que l’Assemblée de Corse s’appuie sur la Commission des compétences législatives et réglementaires présidée par Pierre Chaubon pour étudier un certain nombre d’adaptations. Mais au-delà de la volonté politique des élus territoriaux, il faudra juger de celle du gouvernement, la mise en application d’un statut d’officialité de la langue corse devant passer par une révision de la Constitution. Pour favoriser le processus, la feuille de route du conseiller propose également des mesures accompagnantes, comme la signature par toutes institutions insulaires de la Charte de la langue corse, la formation des enseignants du primaire et la pratique de trois heures par semaine obligatoire dans les filières non bilingues de la maternelle à la cinquième.

Source et reportage vidéo de France 3 Corse

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)