Produit CORSU E RIBELLU

X

Le budget primitif de l’assemblée de Corse, d’un montant de 932 millions d’euros, a été approuvé par l’ensemble des voix de la gauche, à une heure très avancée de la soirée. L’opposition s’est dispersée

Un hémicycle quasi-désert pour débattre d’un des documents les plus importants de la collectivité territoriale. Les esprits semblaient ailleurs hier à l’assemblée de Corse. Assez loin des chiffres du budget primitif pour 2014. Et pourtant la séance a été longue, très longue. Le vote est intervenu à une heure très avancée de la soirée. La majorité a suivi les propositions de l’exécutif et l’opposition s’est dispersée.

Le budget d’un montant total de 932 millions d’euros dont 331 millions d’euros en crédits d’investissement et 601 millions d’euros en crédits de fonctionnement a été approuvé par 24 voix. Au niveau des recettes, le BP prévoit 618 millions d’euros, contre 630 millions en 2013, soit une baisse de 2 %.

C’est Paul Giacobbi qui a présenté les orientations générales. « Un exercice plus contraint que jamais », a-t-il précisé. Il ne s’est pas étalé sur les chiffres. Il a plutôt mis en exergue la méthode, le contexte difficile, les principes qui animent la CTC depuis le début de la mandature avant d’insister lourdement sur la notion d’équilibre. Face à des recettes en baisse constante, l’exécutif souhaite maintenir les investissements « vitaux pour la Corse » et contenir les dépenses de fonctionnement pour 2014, notamment les dépenses de personnels. « Nos possibilités sont extrêmement limitées », a dit Paul Giacobbi, annonçant un emprunt de 25 millions d’euros. « Notre budget est équilibré, rigoureux et sincère », a-t-il ajouté.

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]