Breaking News

« La moitié des détenus concernés ne veulent pas être transférés en #Corse » selon Taubira

La garde des Sceaux clôturait jeudi sa visite en Corse par l’installation de la nouvelle directrice de la prison de Borgo, Laura Abrani, déclarant à la presse, que tout « allait bien » depuis sa prise de fonction en mai 2012 et que 35 rapprochements avaient été effectué sous sa mandature. 35…. détenus et très peu de politiquesChristiane Taubira a rappelé que 35 « détenus » ont été transférés depuis qu’elle est en poste. Et précisé que tous les prisonniers « politiques » corses ne souhaitent pas rentrer à la prison de Borgo…

L’Associu Sulidarità demande le rapprochement familial depuis 1998 pour les prisonniers politiques qui sont sur sa liste officielle, créant ainsi une jurisprudence pour tous les prisonniers politiques.

Aiutu Patriottu nouvellement crée demande aussi le rapprochement de tous les prisonniers politiques…

Mais alors qui ne veut pas rentrer en Corse ?

Voici la liste des prisonniers politiques toujours incarcérés en France : 

Yvan Colonna incarcéré depuis 2003 et condamné à Perpétuité demande son rapprochement familial depuis des années
Nicolas Battini en préventive depuis mai 2013 réclame son rapprochement familial (Liste Sulidarità)
Jean Marie Pittoloni incarcéré  depuis 2008 et condamné en 2012 demande son rapprochement familial,  (Liste Sulidarità)
Pierre Alessandri incarcéré depuis 1999 et condamné à Perpet’ demande son rapprochement familial,  (Liste Sulidarità)
Benedetti Félix en préventive depuis le début de l’année 2013 demande son rapprochement familial (Liste Aiutu Patriottu)
Contadini Paul André en préventive depuis décembre 2012 demande son rapprochement familial,  (Liste Sulidarità)
Eric Maras en préventive depuis 2010 demande son rapprochement familial,  (Liste Sulidarità)
Nasica Joseph incarcéré depuis 2008 et condamné depuis 2012 demande son rapprochement familial.,  (Liste Sulidarità)
Sampieru Andreani en préventive depuis 2012 demande son rapprochement familial (Liste Sulidarità)

Ferrandi Alain, et Tomasini Stephane sont incarcéré en France, pour l’un depuis 1999 et pour le second depuis mai 2013. N’ayant aucune information, je ne pourrais donc pas me prononcer pour eux.

Fili Pierre Thomas est assigné à résidence en France, il ne peut donc être rapproché malgré sa demande.  (Liste Sulidarità)

5 nouveaux prisonniers politiques ont été incarcéré le mois dernier, la demande de rapprochement familial ne les concerne pas encore mais la demande sera faite à n’en pas douter

Il serait intéressant de connaitre les prisonniers politiques dont parle la Ministre de la Justice…

Sur une liste de 12 noms listés officiellement, le rapprochement est demandé pour 9 prisonniers politiques. L’un des trois restant est assigné à résidence, et pour Alain et Stefanu, n’ayant aucune information….

Il me parait difficile de justifier le non rapprochement d’une majorité d’entre eux par les excuses habituelles et historiques : 

Les prisons ne sont pas adaptées
Les peines ne peuvent dépasser 7 ans
Tous les prisonniers politiques ne veulent pas rentrer…

La revendication portée depuis 1998 par l’Associu Sulidarità est passée par toutes les phases… Le rapprochement est un droit, il serait dommageable de retourner à Toulon, demander le rapprochement de tous les prisonniers politiques.

non ?

Détenus de droit commun et prisonniers politiques, une sémantique à respecter.

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: