Produit CORSU E RIBELLU

X

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – La SNCM : c’est à nouveau la compagnie maritime qui occupe en grande partie les débats et questions à la Collectivité Territoriale de Corse.

Celle-ci est réunie pour deux jours en session, et dès ce matin, les questions orales se sont intéressées à la problématique de la desserte de service public maritime. Michel Stefani, tout d’abord, au nom du groupe communiste a interrogé l’exécutif sur la demande de remboursement par la commission européenne des subventions versées à la compagnie.

Dans une question assez cinglante, taclant fortement au passage la Corsica Ferries, l’élu a souhaité savoir si la CTC avait informé en temps et en heure l’union Européenne du versement des ces sommes (délibérations de mars 2006 – Avril et juin 2007). Car, comme formulé par Michel Stefani dans sa question « la commission explique sa réclamation tardive et infondée ….. par la défaillance de la CTC qui ne l’aurait pas avisée en temps voulu. Paul Marie Bartoli, le président de l’Office des Transports a été clair cette explication de la commission européenne est « grotesque », et relève « d’une décision politique frappée du sceau de l’ultralibéralisme », …., « foulant au pied » deux principes dont celui du service fait.

Explications juridiques à l’appui, Paul Marie Bartoli, a déclaré que son exécutif ne réclamera pas le remboursement des ces sommes, ne voulant ainsi pas porter le coup de grâce à la compagnie.

On l’écoute

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]