Breaking News

Corsica Libara dénonce la gestion de la Communauté des Communes du Sartenais Valincu en matière d’eau et assainissement

Il y a plus d’un mois, la section Valincu-Sartè de Corsica Libara avait dénoncé la gestion de la Communauté des Communes du Sartenais Valincu en matière d’eau et assainissement.

Aujourd’hui, de nouveaux éléments viennent étayer notre précédent positionnement :

* Les factures récemment reçues par la population : elles montrent une hausse aléatoire des index alors qu’aucun relevé n’a été pratiqué. En effet, les factures mettent en évidence que les nouveaux et anciens index ont été relevés aux mêmes dates.

* Accompagnant les factures, un document de l’ARS (Agence Régionale de la Santé) faisait état des analyses de l’eau par commune. Et là aussi la situation est HALLUCINANTE !

Ainsi, on peut voir écrit, pour l’année 2009 :

* Prupià-Ville : 33% de non potabilité,

* Prupià-Tivulaghju : 50% de non potabilité,

* Prupià-Tavaria : 25% de non potabilité,

* Ulmetu : 75 % de non potabilité,

* …

La SAUR (Société d’Aménagement Urbain et Rural), qui est chargé des traitements réaffirmaient ces analyses par courrier : « quelques contrôles analytiques indiquaient des résultats non conformes ». Solution miracle « une augmentation du taux de désinfectant (chlore) sur le résaux », en reconnaissant toutefois que cela « peut engendrer ponctuellement un certain goût pour l’eau ».

* En matière d’infrastructures, la qualité des réseaux d’eaux et d’assainissement n’est pas à la hauteur de ce qui est facturé. Ils sont même souvent dans un état de délabrement avancé, représentant un réel danger pour la population. Le château d’eau d’Ulmetu, où nous sommes aujourd’hui, en est un exemple frappant….

Corsica Libara dénonce cette situation générale qui aboutit à une surfacturation et un prix de l’eau scandaleusement prohibitif au vue de la qualité restituée.

Corsica Libara dénonce le fait que l’eau, appelé Or Blanc, bien commun à la population, se transforme en Or Brut pour des multinationales au détriment du peuple.

En effet, ce bien commun qu’est l’eau fait chaque jour davantage l’objet d’une appropriation privative par de grands trusts multinationaux, comme ici la SAUR, dans le cadre de Délégation de Service Public avec pour conséquence, et ce de manière systématique, une augmentation du prix du m3 touchant essentiellement ceux qui font vivre les villages de l’intérieur entrainant de fait une baisse conséquente de leur pouvoir d’achat déjà peu élevé.

Corsica Libara demande à la Communauté des Communes du Sartenais Valincu, puisqu’elle a compétence en matière d’eau et assainissement :

* de dénoncer les contrats avec la SAUR pour incompétence et d’entamer une procédure judiciaire pour empoisonnement.

* d’arrêter les procédures de DSP en cours et de demander un audit technique et administratif de la situation de chaque commune.

* de se positionner face à cette incurie en gestionnaire responsable et de solliciter l’appui technique de la CTC (OEHC) et de l’université pour assurer de manière transitoire le suivi technique et sanitaire des installations.

* d’avoir une gestion rationnelle et cohérente de la facturation de l’eau.

* de prendre la réelle mesure des problèmes sanitaires liés à la non potabilité de l’eau.

* de revoir sa politique d’investissement en matière d’infrastructure.

* de résoudre le problème des villages de la Rocca qui manque d’eau en période estivale. Corsica Libara avait d’ailleurs proposé que, pour ces villages, soit envisagé un raccordement aux structures du futur barrage du Rizzanesi comme c’est déjà le cas pour des communes comme Santa Lucia di Tallà, la région d’Acoravu pouvant se révéler adaptée.

www.corsicalibera.com

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: