Breaking News

#corse – Gardes-Côtes : Proposition de motion par Portivechju Altrimenti

Proposition de motion déposée par Portivechju Altrimenti au Conseil municipal relative au maintien de la brigade des gardes-côtes à Portivechju :

Suite aux récentes annonces de la Direction Régionale des Gardes-Cotes de Méditerranée, quant à la restructuration du dispositif de surveillance sur l’île, et plus particulièrement dans la région, Portivechju Altrimenti a déposé ce jour une motion relative au maintien de la brigade des gardes-côtes à Portivechju.

La voici :

Le 21 novembre dernier, les douaniers de Porto-Vecchio manifestaient leurs craintes légitimes, suite à la présentation du projet de restructuration du dispositif de surveillance maritime en Méditerranée par la Direction Régionale des Gardes-Côtes (DRGC).

Ceci nous inquiète d’autant plus qu’il prévoit pour la région Corse la suppression de la Brigade de garde-côtes à Portivechju pour fin 2014, ce qui priverait tout l’extrême sud, de Solenzara à Propriano, d’un outil de contrôle et de surveillance. Le nouveau « Plan Stratégique Douane » pour la période 2014-2018 prévoit une redéfinition des moyens pour la zone méditerranéenne, en supprimant de nombreuses brigades et bureaux de douanes en France.

La Direction Régionale des Gardes Côtes prévoit en substitution la construction d’un patrouilleur, qui serait basé sur Toulon, et qui naviguerait au large, dont la vocation serait d’intervenir « à la carte ». Cette solution ne nous apparait pas acceptable, pour plusieurs raisons. En premier lieu, à l’heure où les statistiques démontrent une augmentation considérable des trafics en tout genre, nous ne pouvons accepter un tel désengagement de l’Etat, qui priverait ainsi tout l’extrême sud de surveillance.

La présence de deux unités basées à Ajaccio et Bastia, ne peuvent suffire à assurer la surveillance de plus de 1 000 km de côtes. D’autant plus que leur redéploiement entrainerait la diminution du nombre d’heures de surveillance, dans d’autres zones côtières de l’île. Nous ne pouvons nous satisfaire de pareille décision, d’autant plus que pour le même linéaire de côte, la façade Méditerranéenne dispose de 3 fois plus de moyens que notre île.

Dès lors, comment accepter que notre région, déjà sous-équipée en termes de moyens de l’Etat en mer, se retrouve encore une fois sacrifiée ?

Par ailleurs, la mise en service d’un nouveau patrouilleur de 52 mètres basé sur Toulon ne pourra représenter une solution viable de substitution. En effet, quand nous connaissons le temps nécessaire à la traversée, soit plus de 20 heures, comment penser à une intervention rapide et opérationnelle sur nos côtes ? Sans même évoquer le coût de fabrication et de fonctionnement de pareil bâtiment.

Nous nous associons donc aux personnels douaniers pour dénoncer ce désengagement et demandons solennellement que leurs revendications et propositions soient entendues et examinées. Nous nous associons précisément à leur demande de maintien des effectifs au sein de la brigade actuelle, qui en dépit des moyens limités, permet une surveillance réellement opérationnelle. Enfin, nous demandons que le redéploiement des moyens tels qu’envisagé ne diminue pas les heures de surveillances dans d’autres régions.

Nous pensons que la proposition (non prise en compte à ce jour par l’administration) de mise à disposition de deux moyens côtiers de 28 mètres pour la côte est et la côte ouest, plus modestes, et opérationnels, pourrait être une solution à l’avenir mais qu’au jour d’aujourd’hui, aucune urgence particulière ne commande la suppression brutale et unilatérale des moyens de Porto-Vecchio. En effet, ces derniers sont toujours de nature à rendre d’appréciables services à la population, et ce à moindre coût compte tenu de leur rentabilisation avérée. Il est essentiel, que soit prise en compte la géographie locale et la présence de plusieurs réserves naturelles.

En effet, la Brigade basée à Portivechju, spécialisée dans la lutte contre les grands trafics (stupéfiants, armes, contrefaçons), l’immigration clandestine, la défense, la surveillance et la protection du littoral, oeuvre aujourd’hui de Propriano à Solenzara. Dans un contexte de développement, et de projets riches pour notre micro-région, d’une extension prochaine du port de plaisance et de pêche, d’une préservation ainsi que d’une mise en valeur de notre patrimoine, nous ne pouvons accepter un tel retour en arrière et la suppression d’un service public d’utilité sociale. Notre groupe a d’ores et déjà écrit à la Direction Interrégionale des Douanes à Marseille, à la Direction Régionale Gardes-Côtes pour la Méditerranée, ainsi qu’au Ministère de l’économie et des finances pour les alerter sur les conséquences de ces décisions sur la surveillance de nos côtes.

Dans l’attente de leurs réponses, nous proposons au Conseil Municipal le vote d’une motion en faveur du maintien de la Brigade Garde-Côtes à Portivechju, tant dans ses effectifs, que dans le nombre d’heures de surveillance, ainsi que la mise en place d’une concertation quant à l’amélioration des conditions de surveillance sur notre micro-région.

Nous vous remercions.

Portivechju Altrimenti

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: