Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 3 mai 2018 à 15h33L’ETA confirme son démantèlement.

Le mouvement séparatiste basque ETA a annoncé jeudi son démantèlement complet et ajoute avoir mis fin à toutes ses activités près de 60 ans après sa création et 50 ans d’une lutte armée.

Dans un courrier daté du 16 avril et révélé mercredi sur le site d’information El Diario, le mouvement annonçait avoir démantelé toutes ses structures.

Le Groupe international de contact (GIC), qui sert de médiateur, organise ce vendredi une « rencontre internationale pour avancer dans la résolution du conflit au Pays basque » à Cambo, dans les Pyrénées-Atlantiques.


Voici la Déclaration finale d’ETA au Peuple Basque :

ETA, organisation socialiste révolutionnaire basque de libération nationale, souhaite informer le Peuple Basque de la fin de sa trajectoire, après la ratification par ses militants de la proposition de mettre un terme au cycle historique et à la fonction de l’Organisation. En conséquence de cette décision

  • ETA a entièrement défait l’ensemble de ses structures.
  • ETA a mis un terme à toute son activité politique. Elle ne sera plus un acteur qui exprime des positions politiques, engage des initiatives ou interpelle d’autres acteurs.
  •  Les ex militants et militantes d’ETA poursuivront la lutte en faveur d’un Pays Basque reunifié, indépendant, socialiste, euskaldun et non patriarcal dans d’autres champs, chacun dans le domaine qu’il considère le plus opportun, avec la responsabilité et l’honnêteté de toujours.

ETA est née alors que le Pays Basque agonisait, étouffé par les serres du franquisme et assimilé par l’État jacobin, et maintenant, 60 ans plus tard, un peuple vivant existe et veut décider de son avenir, grâce au travail réalisé dans différents domaines et la lutte menée par plusieurs générations.

ETA veut mettre un terme à un cycle dans le conflit qui oppose le Pays Basque aux Etats, caractérisé par l’usage de la violence politique. Malgré cela, les États s’entêtent à perpétuer ce cycle, conscients de leur faiblesse dans la confrontation strictement politique et craignant la situation qu’engendrerait la résolution complète du conflit. En revanche, ETA n’a pas du tout peur de ce scénario démocratique, et c’est la raison pour laquelle elle a pris cette décision historique, pour que le processus en faveur de la liberté et de la paix continue à travers d’autres voies. C’est la conséquence logique de la décision adoptée en 2011 d’abandonner définitivement la lutte armée.

Dorénavant, le principal défi sera celui de construire en tant que peuple un processus axé sur l’accumulation des forces, la mobilisation populaire et les accords entre différents acteurs, tant pour aborder les conséquences du conflit que ses causes politiques et historiques. La concrétisation du droit de décider afin d’obtenir la reconnaissance nationale sera l’élément clé. L’indépendantisme de gauche va œuvrer pour que cela ouvre la voie à la constitution de l’État Basque. Cette ultime décision, nous l’avons adoptée pour favoriser une nouvelle phase historique.

ETA est née du peuple et, à présent, elle se dissout en lui.

GORA EUSKAL HERRIA ASKATUTA! GORA EUSKAL HERRIA SOZIALISTA!
JO TA KE INDEPENDENTZIA ETA SOZIALISMOA LORTU ARTE!

Pays Basque, 3 mai 2018

Euskadi Ta Askatasuna E.T.A.


++ Mediabask

Mediabask