Produit CORSU E RIBELLU

X

Le 7 décembre, cela fera 10 ans que la Corse a perdu l’une de ses figures emblématiques. Son amour de la transmission résonne encore dans l’école de chant créée en 1981. Visite guidée en musique.

Ils sont une centaine d’inscrits. Cent jeunes âgés de 8 à 25 ans qui, tous les lundis soirs, à 17 h 45, se retrouvent dans un amphithéâtre du lycée Fesch. Ensemble, ils s’adonnent à leur passion : le chant. Ce lundi, ils arrivent au compte-gouttes pour prendre place sur les estrades en bois de cette salle de chimie au charme suranné. Ces élèves viennent de tous les établissements de la ville.

Gratuite et ouverte à tous, A Scola di cantu de Natale Luciani offre un spectacle des plus réjouissants. Celui de jeunes reprenant en chœur le répertoire insulaire, le sourire aux lèvres. Trois adultes les encadrent pour leur transmettre le goût du chant mais aussi les valeurs qu’il véhicule. La mission de Natale Luciani se perpétue.

L’ombre du maître

Malgré l’heure tardive, le lycée Fesch, abandonnée par les élèves ne dort pas. Les voix se mêlent et résonnent dans les interminables couloirs multicentenaires.Missaghju, Allegria, Ricordu, des airs connus de tous sont patiemment travaillés. On place les voix, les secondes, les terze, selon la tessiture de chacun. L’harmonie est vite trouvée. Ceux qui ont fréquenté la Scola à l’époque de Natale seraient ravis de voir combien l’ambiance est restée la même.

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]