Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Marie-Antoinette Santoni Brunelli, on le sait, figurera sur la liste de Laurent Marcangeli pour les élections municipales de mars prochain.

La conseillère territoriale leader avec Jean-Martin Mondoloni de la dissidence de droite avec le groupe « Une nouvelle Corse » a donc décidé de se ranger sous la bannière « unioniste » voulue, imposée même, par Laurent Marcangeli. A l’heure où un nouveau processus, déjà qualifié de Matignon II vient de débuter à Paris, à l’heure où les idées les plus diverses fusent de toutes parts concernant l’avenir de la Corse en bousculant certains équilibres fragiles, le pragmatisme électoral d’une élection locale semble avoir repris le pas. Le débat pour l’élection municipale pourrait il être « pollué » par un autre débat, beaucoup plus lourd de conséquences ? Une question que nous avons posée à Marie-Antoinette Santoni Brunelli.

Écoutez sa réponse

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]