X

Une Corse méconnue, très active économiquement, majoritairement exportatrice et battant monnaie sous la Rome Antique… C’est l’image imprévue que dessine le colloque de la Société des sciences historiques et naturelles de la Corse qui se tient, ces 21 et 22 novembre, à Bastia, au Conseil Général de Haute Corse.

Sur le thème : « La Corse et le monde méditerranéen, des origines au Moyen âge : échanges et circuits commerciaux », des chercheurs insulaires, mais aussi continentaux et italiens, lèvent quelques voiles sur une période particulièrement obscure de l’histoire insulaire. Explications, pour Corse Net Infos, de Francis Beretti, président de la Société des Sciences.

– Pourquoi avoir choisi les échanges commerciaux entre la Corse et le monde méditerranéen comme thème de votre colloque ?

– Mme Jeanine Serafini, cheville ouvrière de ce colloque, nous a expliqué que l’origine remonte aux années 1950, quand le géographe Pierre Simi, alors président de la Société des Sciences, travaillait en collaboration avec des plongeurs sous-marins à la recherche d’épaves antiques. Il avait, déjà, à l’époque, souhaité faire une réunion ou un colloque, u convenio, sur les rapports commerciaux entre la Corse et les pays avoisinants afin de démontrer l’importance de la Corse dans le Nord-Est de la Méditerranée.

– A-t-il fallu plus de 60 ans pour réussir à organiser un tel colloque ?

– Oui. Même plus d’un siècle en fait ! D’une part, à cause de la difficulté à trouver des textes, d’autre part, l’enchaînement des actes et des publications nous force à un rythme difficile à tenir.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Net Infos

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)