X

Dans un communiqué de presse, le Collectif des familles des prisonniers SDATen région parisienne attend la réponse de la Ministre de la justice attendue en Corse et se félicite que l’Associu Sulidarità se manifeste maintenant sur cette question.

Nous attendons la réponse de la Ministre de la Justice

 » Le Collectif renouvelle son soutien à la demande de rapprochement immédiat en Corse de Jean-Marie.Pittiloni et des autres détenus condamnés. Leur requête est celle d’une simple et juste application de la loi.

Nous remercions tous les soutiens individuels et publics apportés à nos parents prévenus dont nous avons médiatisé les revendications, le 27 octobre dernier. Nous nous félicitons que l’association Sulidarità lors d’une conférence de presse ce 23 novembre se soit manifestée sur le rapprochement de prévenus dans le cadre de dossiers confiés à la Sous Division Anti Terroriste. La solidarité ne se fractionne pas et doit s’étendre aussi aux prisonniers politiques non pris en compte par Sulidarità. La question des prisonniers SDAT relève d’une politique judiciaire globale et ne peut se limiter à des situations particulières.

Notre Collectif s’est créé et se mobilise uniquement pour relayer la protestation des prévenus SDAT incarcérés en région parisienne. Nous rappelons que leur revendication prioritaire est d’être rapproché de leurs familles en Corse, revendication historique et légitime. Il leur est objecté une volonté judiciaire de les garder en région parisienne à proximité de leurs juges d’instruction. Compte tenu de cette pragmatique restriction de non-droit qui leur est opposée, ces prévenus ont demandé un regroupement immédiat dans une seule prison et division pour maintenir un lien social et culturel. Ils ont demandé Fresnes proche de l’aéroport d’Orly pour nous éviter, à nous familles, de très lourds frais supplémentaires. Ils revendiquent aussi leur droit à pouvoir nous téléphoner.

Nous avons exposé ces légitimes revendications à la Ministre de la Justice, Mme Christiane Taubira, dans un courrier daté du 7 novembre et rendu public par voie de presse. Nous attendons sa réponse lors de sa venue prochaine en Corse. Nous avons écris aussi le 17 novembre au Président de l’Exécutif, Monsieur Paul Giaccobi pour que selon ses prérogatives, il accompagne cette question des prévenus corses SDAT et intervienne auprès des autorités compétentes pour la faire aboutir rapidement. Nous attendons avec fermeté la réponse du ministère de la Justice sur cette question car la situation des prisonniers corses ne doit pas être une zone d’oubli ou une question considérée comme réglée. »

Blog U Rinnovu

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)