X

Voici la lettre de Jean Christophe Angelini :

Monsieur le Préfet,

Par la présente, je me permets de vous faire partager les inquiétudes de nombre de nos concitoyens, quant à l’empressement manifesté par la municipalité de Porto-Vecchio pour la réalisation de son projet d’extension du port de plaisance.

Comme vous le savez, l’Assemblée de Corse sera appelée, dans quelques mois, à délibérer sur le PADDUC. Ce document essentiel de définition des politiques d’aménagement du territoire, permettra notamment de préciser les grandes orientations de notre développement dans l’espace. Il fixera, en outre, les infrastructures et grands équipements nécessaires à notre île.

Ce cadre juridique aura alors pleinement valeur de schéma régional d’aménagement et de développement du territoire ainsi que de schéma de mise en valeur de la mer.

Dans quelques mois aura également lieu, comme dans le reste du pays, une consultation locale majeure. Les porto-vecchiais seront, en effet, amenés à élire leur prochain conseil municipal et donc à se prononcer sur les projets présentés par les différents candidats.

Un enjeu majeur pour les porto-vecchiais sera au centre des débats : l’élaboration du PLU. En effet, le document élaboré par la municipalité, non conforme à de nombreuses exigences, a été annulé par le Tribunal Administratif de Bastia en 2011 ; annulation confirmée tout récemment (juillet 2013) par la Cour Administrative d’Appel de Marseille.

Ces éléments pré-cités ne peuvent à mes yeux être considérés indépendamment, tant leurs objectifs et leur périmètre d’application sont étroitement liés.

Ainsi, Monsieur le Préfet, à quelques mois du vote d’un document essentiel pour notre île, et d’une consultation démocratique majeure, je vous demande de bien vouloir reconsidérer le calendrier de l’examen du projet d’extension du port de plaisance de Porto-Vecchio.

La position récemment adoptée par l’Etat dans le dossier de A Testa Vintilegna me parait, à cet égard, empreinte d’une grande sagesse, et de nature à inspirer d’autres décisions comparables, dans cette période intermédiaire.

Je vous remercie de bien vouloir étudier ma demande, remettant en perspective les éléments tels que formulés, et me tiens naturellement à votre entière disposition pour toutes précisions utiles à l’étude de ce dossier.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’expression de ma plus haute considération.

Jean-Christophe ANGELINI

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)