X

CorseMatin.com : Les membres du collectif A droga fora se sont réunis lundi à l’université de Corse pour une conférence de presse. Deux points étaient à l’ordre du jour : le bilan de l’activité du collectif sur l’année 2013 et les nouvelles actions à mettre en œuvre pour lutter contre le problème de la drogue.

En ce qui concerne le bilan, il renvoie essentiellement à un appel à la prise de conscience. En effet, le collectif a organisé de nombreuses actions de grande ampleur dans les stades de football où des discours de sensibilisation ont été lus le 11 mai dernier. Des tracts ont également été distribués dans divers lycées et le collectif s’est clairement positionné contre la création d’un Cannabis social club.

Denis Luciani, porte-parole de l’organisation, a rappelé que le collectif avait été auditionné par la commission « contre la violence » de la collectivité territoriale de Corse. Pour lui, il faut que les élus prennent leurs responsabilités : « Nous souhaitons que les politiques s’engagent, a expliqué le porte-parole du collectif,lors des élections municipales, nous allons être attentifs à ce que les candidats prennent position contre ce fléau. Nous avions déjà interpellé les candidats lors de la présidentielle de 2012 concernant la dépénalisation des drogues douces en faveur de laquelle certains se prononçaient. Notre objectif principal est d’impulser une démarche dans la société », a soutenu Stevan Mondoloni, membre actif du collectif qui constate que de plus en plus de jeunes tombent dans les travers de la drogue.

Interpeller la société civile

Il a annoncé qu’un contact sera créé avec l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) pour accompagner les jeunes.

En revanche, pour Denis Luciani, la société ne doit pas faire preuve de permissivité vis-à-vis de la drogue. « Nous voyons des gens se mobiliser pour de nombreuses causes, nous aimerions qu’ils se mobilisent aussi avec nous. Nous sommes là pour définir la démarche, mais le relais doit être pris par la société civile dans son ensemble, chaque citoyen de la Corse devrait se sentir concerné », a expliqué le porte-parole.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Alta FrequenzaCorse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)