X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Dimanche dernier, Corsica Libera tenait à Corte sa Ghjunta, réunissant les délégués des sections de toute l’île.

Après avoir parlé de la thématique des élections municipales, place désormais à l’autre point majeur évoqué durant cette réunion : le premier rendez-vous fixé ce vendredi 22 novembre à Paris entre élus de l’Assemblée de Corse et du gouvernement afin de débattre des différentes avancées institutionnelles potentielles pour l’île. Ce rendez-vous permettra de mettre en place un calendrier de travail précis autour des dossiers phares de la Corse, comme le statut de co-officialité de la langue corse, le statut de résident, la fiscalité ou encore les droits de successions.

Ce sont ainsi les élus de la Corse qui ont saisi, et c’est une première, le gouvernement sur une demande précise s’appuyant sur de nombreux rapports et des votes acquis à une majorité très confortable à l’Assemblée de Corse pour mettre en place un dialogue constructif. Un virage déterminant pour l’avenir institutionnel de l’île que chacun doit considérer à sa juste valeur, comme nous le dit Josepha Giacometti, conseillère territoriale Corsica Libera.

Ecoutez Josepha Giacometti

(…) suite de l’article sur : Alta Frequenza

by @Lazezu 

En savoir plus :

Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)