X

(Article du 17 novembre 2013 11h30) Il y a dix sept ans jour pour jour, le FLNC (alors unique) rendait hommage à son militant dans un communiqué, c’était un 17 novembre 1987. Ghjuvan’Batti Acquaviva militant du FLNC, avait été assassiné par un colon alors qu’il effectuait un retrait d’une action commando.

26 ans après, un 16 novembre 2013, une action clandestine a eu lieu à Tizzà contre une résidence secondaire en construction, une grande batisse appartenant à un français. Depuis 26 ans, les FLNC se font entendre à chaque date d’anniversaire…

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]

Les photos

[/box]

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]

Reportage vidéo de FR3Corse


#Corse 26 ans après le FLNC rend de nouveau hommage à Ghjuva’Batti Acquaviva by antofpcl

[/box]

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]

Les faits

Ce 17 novembre 2013 – Selon France 3 Corse : Un attentat a fortement endommagé samedi 16 novembre une villa en construction appartenant à un continental, à Tizzano (Corse-du-Sud). La maison était inoccupée aux moments des faits. Des inscriptions « IFF » (I francesi fora – Les français dehors, ndrl) et « FLNC » ont été relevées sur les murs. L’attentat a été commis vers 21h10 samedi soir, contre une villa en construction dans le hameau Des jardins de Tizzano, sur la commune de Sartene. La maison du propriétaire, originaire de l’Isère, a été fortement endommagée par la déflagration. Selon les premiers éléments, le culot d’une bouteille de gaz de 13 kilos a été retrouvé sur place par les enquêteurs. L’attentat n’a pas été revendiqué mais des inscriptions mentionnant « FLNC – IFF – GB AQUAVIVA 15.11 » ont été relevées sur trois pans de murs de la maison. Le parquet d’Ajaccio a été saisi de l’enquête. Cette revendication fait référence à Jean Baptiste Acquaviva, un militant nationaliste du FLNC, qui avait été tué le 15 Novembre 1987, par le propriétaire d’une ferme qu’il s’apprêtait à plastiquer. En janvier 2011, une villa également en construction sur la même commune avait été visée par un attentat. Une inscription FLNC avait été relevée sur le mur extérieur de la maison.

[/box]

[divider]

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]

Quelques dates

FLNC Hommage à Acquaviva

Novembre 2006 : Samedi soir vers 22h40 sur la communde de Coti-Chiaviari une villa a été détruite par un attentat. La maison était vide,le propriétaire résident en france. L’explosion à détruite une bonne partie du batiment ,le feu qui s’est déclenché après l’explosion a eu raison du reste de la villa. Les inscriptions « In memoria a JB Acquaviva » et « FLNC » on été retrouvé.

15 Novembre 2007 : trois attentats contre des bâtiments publics ont été commis dans la nuit de mercredi à jeudi à Ajaccio, tandis que deux tentatives ont visé des maisons appartenant à des français à Pietrosella et à Olmeto. A Pietrosella, un commando a fait irruption jeudi vers 6h45 dans une villa appartenant à des français. Le commando a éloigné la famille présente sur les lieux, lui a intimé l’ordre de ne pas donner l’alerte et indiqué qu’il agissait « à la mémoire du nationaliste Jean-Baptiste Acquaviva« . Les édifices visés à Ajaccio aux alentours de minuit sont le tribunal de grande instance et les bureaux de l’URSSAF, qui ont été mitraillés par des inconnus en voiture, ainsi que la trésorerie principale qui a été touchée par un engin explosif. Il n’y a eu que de légers dégâts. Des balles de fort calibre, vraisemblablement tirées avec un pistolet-mitrailleur, ont traversé de part en part des meubles et des bureaux, au premier étage des préfabriqués qui hébergent provisoirement le TGI. Les locaux étaient vides au moment de l’attentat.

16 novembre 2009 : double-attentat contre des résidences secondaire à Olmeto-plage et à Porticcio, l’inscription « Acquaviva GB FLNC 1987 mai un ci scurderemu » est retrouvée sur les lieux

Novembre 2010 le FLNC revendique une action clandestine contre une résidence secondaire à SOLARO – « GB Acquaviva FLNC 23 Anni »

[/box]

[divider]

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]

REVENDICATION DU FLNC

« Nous réitérons notre hommage à notre frère Ghjuvan’Battista Acquaviva et confirmons notre précédente déclaration : notre militant a été froidement abattu alors qu’il assurait le repli du commando qui avait dû renoncer à l’opération initialement projetée.

Les faits sont les suivants :

Ralentis dans leur progression par les dispositifs de protection installés autour de la ferme du colon Roussel (boites de conserves suspendues à des fils, chiens de garde…) et par de nombreux incidents techniques qui avaient contrarié le bon déroulement de l’opération, nos militants ayant constaté que la villa avait été soudain éclairée puis, après quelques minutes, totalement plongée dans l’obscurité, ont décidé de renoncer à l’action qui aurait dû autrement se dérouler sans violences physiques. Nous tenons à préciser que sur ce type de commando JAMAIS un militant seul n’investit un objectif. Les militants agissent groupés.

Pendant que le véhicule du commando quittait les lieux, Ghjuva’Battista, qui disposait d’un véhicule personnel – La voiture retrouvée à quelques dizaines de mètres – a quitté le dernier les alentours de la ferme.Le colon Roussel qui avait curieusement coupé les lumières a ABATTU Délibérément notre militant à l’extérieur de la maison alors qu’il se retirait et qu’il n’était plus un danger pour personne. Un membre du commando qui avait entendu deux coups de feu est revenu sur les lieux pour savoir ce qu’il était advenu de Ghjuvan’Battista. Après de vaines recherches dans l’obscurité la plus totale, pensant que Ghjuvan’Battista avait rejoint son véhicule, le militant s’est retiré.

C’est seulement après avoir perpétré cet assassinat de sang froid que le colon Roussel a avisé la gendarmerie de Viscuvatu. Il avait fait le choix de tuer alors qu’il ne courait plus aucun risque et que la pseudo agression qu’il aurait subie n’est qu’une manipulation pour camoufler le crime.

Il a bénéficié dans ce montage de l’aide de la gendarmerie qui a confirmé sa déclaration d’une prétendue lutte qui se serait déroulée à l’intérieur de la maison. En interdisant notamment l’accès des lieux à la presse, les autorités se sont d’ailleurs efforcées de limiter l’impact de ce drame en dissimulant sciemment l’identité de notre militant pendant de longues heures, faisant même pression sur le médecin légiste pour faire dire que le meurtre avait eu lieu à bout touchant et non à bout portant.

En corse tuer un nationaliste n’est pas un crime pour la justice française mais un droit »

A TE GHJUVA’BATTI...

17 novembre 1987

Copie de FLNCuneslider

A TE GHJUVA’BATTI

[/box]

[divider]

23 actions/Attentats ou tentative depuis le début de l’Année 2013 
88/85 attentats, revendiqués ou non, dont 56 par le FLNC en 2012.

Action / Attentat 2013 contre une villa en construction à Tizzano {Acquaviva}
Action/Attentat le 29 octobre 2013
contre une villa en construction à Zilia
Action/Attentat le 23 octobre 2013 contre un Local BTP à Ajaccio
Action/Attentat le 13 octobre 2013 contre un pont Génois à Poggio di Venaco
Action/Attentat le 4 septembre 2013 
contre le snack Saveurs du Maroc, Cannes, Ajaccio
Action/Attentat le 2 septembre 2013
 contre un camion ambulant l’Indigo à Bodiccione Ajaccio
Action/Attentat le 26 août 2013
 contre un snack à la Mandarina, Ajaccio, Rocade
Action/Attentat le 11 août 2013 contre l’hippodrome de Zonza (TENTATIVE)
Action/Attentat le 30 juillet 2013
 à Ajaccio contre le lieu de culte des témoins de Jéhovah
Action/Attentat le 22 juin 2013 
à Sarrola-Carcopina contre une fromagerie en construction
Action/attentat le 3 juin 2013 
contre une résidence secondaire à Giucheto
Action/Attentat le 31 mai 2013 
contre une maison en travaux à Ulmiccia (TENTATIVE)
Action/Attentat le 1er Mai 2013 
contre une voiture à Sainte Lucie de Porto-Vecchio (TENTATIVE)
Action/Attentat le 27 avril 2013
 contre une résidence secondaire en construction à Sagone, Coggia
Action/Attentat le 23 avril 2013 contre un ensemble de 8 appartements à TARCO (commune de Conca)
Action/Attentat le 17 avril 2013 
contre un bateau à Propriano. (TENTATIVE)
Action/Attentat le 30 mars 2013 contre un immeuble en construction à Porto Vecchio (TENTATIVE)
Action/Attentat le 21 mars 2013
 contre la Mairie de Linguizzetta (TENTATIVE)
Action/Attentat le 13 mars 2013 contre une résidence secondaire appartenant au Maire de Senlis à Carghjese
Action/Attentat le 13 mars  2013 contre le chantier du Leroy Merlin à Mezzavia sur Ajaccio, complexe de grande surface en construction.
Action/attentat le 15 janvier 2013 contre des résidences d’un centre de vacances de la POSTE à Olmeto Plage
Action/attentat le 9 janvier 2013  contre la voiture du Maire de Popolasca
Action/attentat le weekend du 5 janvier 2013  contre des résidences secondaires à Palombaggia / Porto Vecchio

Le 12 février dernier, l’explosion accidentelle d’une cuve de gaz à Palombaggia portovecchio avait soufflé 4 villas et blessé deux personnes dont un enfant.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Net Infos  France 3 Corse Corse Matin Alta Frequenza Alcudina.fr

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)