X

Marine Le Pen, présidente du Front National, doit se rendre aux Antilles en décembre 2013. Ce voyage devrait concerné la Guyane et la Guadeloupe, une information confirmée par le secrétaire national du FN à l’Outre-Mer, Jean-Michel Dubois. La Martinique n’est pas prévue au programme.

Malgré cela, plusieurs personnalités de Martinique, parmi lesquelles Ina Césaire, Patrick Chamoiseau, Gilbert Pago et Philippe Pierre-Charles, font savoir à Marine Le Pen, dans une lettre ouverte révélée par Médiapart, qu’elle n’est pas la bienvenue aux Antilles, surtout après la récente banalisation de propos racistes en France, visant notamment Christiane Taubira,

La lettre ouverte adressée à Marine Le Pen :

« Cette fois, la rejeton Le Pen n’a pas choisi la méthode discrète. Confortée par une atmosphère nauséabonde de montée des groupes néonazis dans divers pays européens, elle annonce urbi et orbi qu’elle visitera les colonies avant la fin de l’année. Elle pousse la provocation jusqu’à prétendre que les problèmes des Le Pen avec nous seraient de l’histoire ancienne à ranger dans les souvenirs désuets.

Nous, soussigné-e-s, répondons au contraire que tout dans le contexte prouve la malfaisance des thèses et des pratiques développées par les groupes d’extrême droite : aux assassinats odieux de Grèce s’ajoutent ceux de Paris ou d’ailleurs.

Aux propos racistes de telle lepéniste même désavouée pour outrance maladroite, s’ajoutent les dérives des personnages contaminés par la vague bleu marine. Il y a quelque chose de pourri dans le monde du capitalisme en crise et Marine Le Pen en est la sécrétion caricaturale.

Sur les côtes italiennes, des milliers de victimes de la faim et de l’oppression prennent le risque de perdre la vie, et les institutions et forces dominantes européennes n’ont, au-delà de l’hypocrisie de la pitié, qu’une réponse : rendre plus imperméables les frontières pour barrer la route aux plus démuni-e-s. Plus près de nous, quand ce n’est pas l’ONU qui sème le choléra par ses troupes d’occupation en Haïti, c’est la cour suprême de République dominicaine qui jette dans le néant juridique des centaines de milliers de Dominicain-e-s qui ont le malheur d’être d’ascendance haïtienne.

La venue de Le Pen chez nous serait un coup de pouce donné à ces manifestations de la honte sans frontières.

Marine Le Pen prétend faire oublier les déconvenues de son père en Martinique et en Guadeloupe, mais n’a jamais dénoncé son racisme éhonté. Elle n’a jamais désavoué son approbation de la torture pratiquée contre nos frères et sœurs algérien-e-s pendant la guerre de libération. Elle ne s’est jamais démarquée de ses propos scandaleux sur le génocide des juifs, un détail dans l’histoire de la deuxième guerre mondiale. Elle prétend fouler le sol martiniquais, mais n’a jamais daigné reconnaître le peuple qui l’habite comme un peuple spécifique. Elle refuse de dénoncer l’esclavage comme un crime contre l’humanité appelant réparations.

La démagogie « sociale » dont elle s’affuble ne trompera que les naïfs. Elle prétend défendre les travailleurs, mais ses deux députés n’ont jamais fait un seul geste politique en ce sens. L’histoire nous a montré les nazis hitlériens et les fascistes mussoliniens se déguisant en national-socialistes, amis des pauvres contre la ploutocratie apatride. En réalité, les Le Pen et autres apprentis fascistes servent toujours les intérêts du grand capital. Pour cela, ils veulent tromper les plus crédules en divisant les peuples, en dressant les travailleuses et les travailleurs les uns contre les autres au nom du rejet de l’immigré, de l’étranger, du Röhm, du musulman et finalement, quoi qu’ils disent, du rejet du nègre.

Le Pen c’est pas la peine ! Fou kan avan’w rivé ! »

Voir les signataires directement sur ce site :

http://www.people-bokay.com/marine-le-pen-cest-pas-la-peine-fou-kan-avanw-rive/

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale] 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)