X

Celui qui a permis aux policiers de comprendre le fonctionnement de la Brise de mer et de certains cercles de jeux parisiens se cache sur le Continent où il a rencontré les journalistes de L – Claude Chossat, 36 ans, qui a largement éclairé les policiers sur le grand banditisme corse dont il faisait partie, est-il un « repenti » ?

Au titre de la loi, non, puisque ce statut n’existe pas encore en France. Pour l’instant, il est simplement un homme qui a « vidé son sac » dans près d’une vingtaine de dossiers judicaires, parce qu’il voulait tirer un trait sur son passé. Et lui, ne l’a pas fait, comme d’autres, « off », mais bien sur procès-verbal, ce qui a grandement aidé les enquêteurs à comprendre le fonctionnement de la fameuse « Brise de mer » ou de certains cercles de jeux parisiens, sans parler d’autres affaires moins connues. Et leur a parfois permis de mener à terme certaines de leurs enquêtes, qui se sont conclues par des mises en examen, même si une partie des gens mis en cause par Chaussat prétend qu’il est un mythomane. Claude Chossat avait depuis longtemps envie de s’expliquer. C’est ce qu’il a fini par faire en rencontrant début octobre Delphine Saubader et Eric Pelletier, deux journalistes de « L’Express » qui lui ont consacré un long article dans le numéro du 23 octobre de l’hebdomadaire. Ceux qui ne connaissaient par l’itinéraire de Chaussat – et ils sont nombreux sur le continent – ont appris que ce petit délinquant devenu grand, originaire de Cuttoli, a débuté sa carrière à 23 ans lorsqu’il est « tombé » pour une histoire de « casse » qui, en 2000, lui a valu sept ans de prison. Et c’est en prison, justement – et ce n’est pas le premier dans ce cas – qu’il rencontre le grand banditisme en la personne de Francis Mariani, l’un des patrons de la Brise de mer.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Mensuel Corsica

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale] 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)