X

Michel Ange Poggi peint et expose des toiles sous la double influence de la Renaissance et des surréalistes. Un monde à lui, de couleurs et de solitude.

– Ces bandes dessinées qu’il parcourt inlassablement, détaillant et absorbant la moindre image, le moindre trait. Walt Disney et Marvel sont ses maîtres et compagnons d’enfance, le font rêver. Déjà il s’interroge. Le rêve deviendrait-il réalité ? Avec son crayon pourrait-il créer un autre réel ? Un pouvoir qui rendrait tout possible, et qui conviendrait parfaitement à son tempérament solitaire. Mais la véritable histoire d’amour avec la peinture débute à la lecture d’un ouvrage offert par sa mère, une biographie illustrée de Michel-Ange. Ce fut « un choc ». Regard émerveillé sur l’une des fresques : la bataille de Cascina. C’est alors que ses héros tombèrent de leur piédestal. Michel Ange Poggi venait de découvrir qu’il y avait une manière supérieure de représenter la vie.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Mensuel Corsica

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale] 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)