X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – La campagne municipale de 2014 a commencé tôt et en fanfare à Bastia, où déjà neuf candidats se sont déclarés, aucun camp ne pouvant se targuer d’une union dès le premier tour, alors que les petites phrases fielleuses à l’encontre d’adversaires sont déjà présentes dans la bouche de certains candidats.

D’autres, loin d’être favoris, font campagne de façon plus discrète et avancent pas à pas avec leur noyau dur de militants, loin de l’agitation qui règne chez les cadors de la politique bastiaise. C’est le cas de Sylvain Fanti, l’un des tous premiers candidats à avoir officialisé ses intentions. Trublion de la droite bastiaise, détonateur de la division de la droite aux yeux du candidat soutenu par l’UMP et l’UDI Jean-Louis Milani, celui-ci aura fort à faire pour espérer figurer au second tour, ou être au moins en position de négocier avec d’autres candidats. Pas question pourtant pour Sylvain Fanti de ne pas croire en toutes ses chances, puisque celui-ci table sur une surprise, selon lui dénominateur commun des deux dernières municipales, même si aucune éventualité autre que celle-ci ne saurait être écartée.

On écoute Sylvain Fanti

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)