X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Plus d’une centaine d’enseignants du premier degré s’est rassemblée ce jeudi matin devant le rectorat de Corse à Ajaccio, à l’appel des syndicats STC, FO, SNU IPP et UNSA, pour protester une nouvelle fois contre la réforme des rythmes scolaires.

Une réforme qui préconise pour rappel un retour à la semaine de quatre jours et demi, qui ne cesse de faire parler d’elle en mal, et mise en application en Corse depuis la rentrée 2013 uniquement dans onze communes. Les collectivités locales ont jusqu’à la rentrée prochaine pour mettre en place cette réforme, malgré un manque considérable de moyens financiers pour prendre en charge les transports scolaires supplémentaires ou encore les personnels dévolus aux activités périscolaires. Les syndicats ne veulent pas entendre parler de ce qu’ils qualifient de  « pseudo-réforme », mal ficelée et sans moyens financiers conséquents, sans oublier de pointer du doigt les conséquences subies par l’enfant en termes de fatigabilité, se répercutant de fait sur toute une institution. Un mécontentement loin de relever d’une affaire de corporatisme, selon Jean-Pierre Luciani, pour le STC Educazioni.

Écoutez Jean-Pierre Luciani

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)