X

Rien ne va plus au centre hospitalier de Bonifacio. Les militants syndicaux ont pris d’assaut ce jeudi matin le bureau du directeur de l’établissement, l’ont entièrement vidé et en ont empêché l’accès.

Une action offensive visant à réclamer le départ « immédiat »du directeur, accusé de harcèlement moral par l’intersyndicale STC-CGT, suite à l’agression verbale d’un cadre hospitalier. Ce dernier a porté plainte. Un piquet de grève est maintenu toute la journée sur l’hôpital ainsi qu’à l’Ehpad de Porto-Vecchio.

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]

Ce matin, les sections STC et CGT de l’hôpital de Bunifaziu ont occupé les lieux, vidé le bureu du directeur et ensuite se sont rendus pour procéder à la même opération à la maison de retraite de Portivechju. Sa mise en indisponibilité et son départ immédiat sont exigés de la part des syndicalistes et du personnel dans son ensemble, soutenus en cela par U Riacquistu di Portivechju qui n’a pas manqué d’être sensibilisé par le climat engendré par le directeur.

En effet, celui-ci :
après avoir mis au placard l’ancienne directrice de Portivechju, Mme Lucchini,
après avoir tenté dans une première opération de « placer » sa compagne au poste de directrice,
après avoir encore hier, usé de son autorité pour continuer son travail de déstabilisation auprès d’une femme particulièrement atteinte moralement,
après établir un favoritisme certain des nouveaux venus sur notre terre au détriment du personnel local qui ne « bénéficie » que de CDD sans cesse renouvelés,
après avoir ignoré les partenaires sociaux,

CONTINUAIT SA MISSION DE DECORSISATION DES EMPLOIS CE QUE NOUS NE SAURIONS ACCEPTER PLUS LONGTEMPS ![/box]

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)