X

Lors du débat sur le plan d’action et de développement agricole, adopté à une large majorité, vendredi dernier, par l’Assemblée de Corse, le groupe Femu a Corsica a demandé la démission du DRAAF (Directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt).

Rejoints par Corsica Libera et U Rinnovu, les Nationalistes dénoncent la gestion calamiteuse de la fièvre catarrhale par l’Etat et l’indemnisation partielle des éleveurs. Explications, pour Corse Net Infos, de Nadine Nivaggioni, conseillère territoriale de Femu a Corsica et administrateur de l’ODARC. Elle revient également sur le rapport voté et sur la polémique avec les Chambres d’agriculture

– Pourquoi demandez-vous la démission du DRAAF ?

– A cause de la gestion de la fièvre catarrhale. Ce directeur n’est pas le bon relais pour discuter avec le gouvernement. Donc, le groupe Femu a Corsica demande son départ. L’Etat a été défaillant. Il doit assumer sa responsabilité. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Il n’a que mépris face à une profession agonisante. On ne peut pas l’admettre.

– Que reprochez-vous à l’Etat ?

– La veille sanitaire est une responsabilité pleine et entière de l’Etat. Aujourd’hui, 130 exploitations sont touchées. Une négociation a été entamée avec le gouvernement qui propose de prendre en compte 70% des mortalités. Il ne tient pas du tout compte de la morbidité, c’est-à-dire des avortements, et des brebis qui ne produisent plus de lait. Ces brebis sont, quand même, nourries. Les éleveurs achètent, pour elles, du fourrage. Tout cet énorme manque à gagner n’est pas pris en compte. Nous disons : à responsabilité pleine et entière de l’Etat, doit correspondre 100% des indemnisations au niveau de la mortalité et de la morbidité.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)