X

Au-delà de l’intervention sur le dossier agricole, le groupe Femu a Corsica est revenu la gestion calamiteuse du fléau causé par la fièvre catarrhale pour les éleveurs corses et a demandé le départ immédiat du DRAF de Corse.

FEMU A CORSICA a demandé le départ du DRAAF, étant donné que l’Etat, qui possède la compétence sanitaire pleine et entière, a été complètement défaillant depuis le début, sur la gestion de l’épizootie de fièvre catarrhale. Si la veille n’a pas été assurée, la responsabilité n’en a pas plus été assumée. En sortie de négociation, les annonces d’indemnisation ont porté sur 70% de la mortalité.

Le niveau de morbidité des bêtes n’a pas du tout été pris en compte, à savoir, les avortements de brebis, la perte de lait des brebis avortées et malades, l’alimentation et les vitamines des bêtes improductives ou dans un état de grande faiblesse, la reconstitution d’un cheptel… Le niveau d’indemnisation doit être à la hauteur de l’irresponsabilité de l’Etat. Le Directeur Régional de l’Agriculture et de la Forêt n’a pas été le bon relais. L’incurie de l’Etat aura des retombées irréversibles sur cette profession, qui mettra des années pour se redresser d’une crise aussi grave.

Femu A Corsica

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)