X

On aurait pu croire la SNCM tirée d’affaire après l’obtention pour dix ans, conjointement, avec la CMN de la nouvelle DSP maritime sur la Corse. Sauvée et concentrée sur la mise en oeuvre de son ambitieux plan de développement. Pourtant tout se passe comme si cette décision n’avait fait qu’accentuer ses problèmes. Explications.

– Ils sont nombreux ceux qui aimeraient voir la SNCM disparaitre. A commencer par tous ceux qui en Corse espèrent qu’en livrant l’ile aux low cost aériens ou maritimes, elle connaitrait par le tourisme une prospérité économique sans précédent. Ensuite tous ceux victimes depuis des années de grèves à répétition et de l’emprise marseillaise sur la continuité territoriale. Tous ceux qui rêvent d’une compagnie régionale comme d’une affirmation de la souveraineté insulaire. Tous ceux qui espèrent mettre fin à la main-mise de la CGT des marins et des dockers sur le port autonome de Marseille. L’Etat et le gouvernement pour se débarrasser d’un problème récurrent qui n’a que trop duré.

Véolia en cours de désendettement et pour mieux rémunérer ses propres actionnaires. Et puis, bien sûr, les concurrents et partenaires appuyés par de solides lobbies insulaires prêts à se partager les dépouilles, l’enveloppe de continuité territoriale, les actifs, les parts de marché… Et pourquoi pas la Collectivité Territoriale de Corse ? L’hypothèse a été envisagée.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corsica

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)