X

« Après 6 jours de grève (juin et novembre), le blocage persistant, le STC Société Générale poursuit son action, la Direction de la banque tentant toujours un passage en force. Pour des postes de débutants (niveau Bac) la Société générale s’obstine à muter des personnes en provenance de l’hexagone au lieu de privilégier l’embauche en Corse pour les 2 postes vacants (Île Rousse et Calvi).

Plusieurs procédures sont en cours dont une conciliation devant les prud’hommes prévue le 18 décembre 2013.

Pour le STC, et l’ensemble du mouvement nationaliste corse qui se doit de développer son soutien aux actions engagées par le STC, accepter ces mutations créerait un précédent qui ne manquerait pas d’être exploité pour tous les opposants à la revendication de la corsisation des emplois, revendication centrale du mouvement syndicaliste corse et de l’ensemble du mouvement nationaliste corse. Cela permettrait par ce biais d’ouvrir encore plus grandes les portes de la colonisation de peuplement par la poursuite de la décorsisation des emplois dans l’île au profit de personnes venues de l’Hexagone français.

La Direction de la Société générale n’hésite pas pour renforcer cette politique de décorsisation au sein des ses succursales dans l’île à faire des  propositions financières aux personnes mutées faisant apparaître des inégalités de traitement entre salariés, et à leur attribuer ces postes en utilisant de nombreuses irrégularités tant sur la forme que sur le fond ( attribution des postes avant la publication en interne, avantages indus…)

Le STC de la  SG assigné par les deux agents mutés dans l’île

Le comble de l’insupportable pour le STC et le mouvement nationaliste est la prétention de ces deux agents de l’hexagone, lesquels comme s’ils ignoraient qu’en Corse existe une revendication depuis des années pour la priorité d’emplois aux Corses à compétences égales ou jugeant que la revendication corse n’était plus dissuasive (caressant sans doute l’objectif de venir aux aussi s’installer dans ce beau pays de Corse)  n’ont pas hésité à assigner le STC (ainsi que l’employeur Société Générale) devant le TGI de Montpellier, le 26 novembre 2013

Une délégation du STC sera présente à la direction de la Société Générale Bastia pour une énième négociation ce 12 Novembre au forum du Fango. Le STC demande légitimement la suspension de ces mutations jusqu’à à la prochaine décision de justice, et la mise en place de calendrier de travail pour redéfinir les accords locaux (embauches, mutations, contrats d’alternance, réévaluation des salaires…) .

Ce combat de l’embauche dans l’île, dépassant largement le cadre de la Société Générale, le STC invite l’ensemble de la société civile à manifester son soutien. » Pour le STC : « accepter ces mutations créerait un précédent qui fait qu’il n’y aurait plus d’embauches en local ».

Dans une île où malgré l’embellie illusoire de la saison estivale, le chômage a progressé plus que partout dans l’Hexagone en un an, l’ensemble du mouvement nationaliste se doit donc d’être aux côtés des salariés du STC pour imposer les revendications du syndicat et contraindre la Société générale à embaucher deux Corses aux postes vacants.

11 novembre 2013

 Source

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]

Pétition en ligne : Déjà 300 signatures

STC: Soutien au STC Société Générale pour sauver nos emplois [/box]

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

France 3 Corse Corse Net Infos

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)