X

Elle l’avait annoncé, dès juin dernier, dans nos colonnes. C’est, désormais, officiel : Emmanuelle de Gentili conduira une liste socialiste à la mairie de Bastia pour le scrutin de mars 2014. Après la dissidence de François Tatti, c’est, donc, au tour de la 1ère secrétaire de la fédération PS de Haute-Corse, membre du Conseil national du PS et secrétaire adjointe au développement durable, également conseillère municipale, adjointe déléguée à l’urbanisme et au logement, conseillère exécutive et présidente de l’Office hydraulique, de faire sécession. Elle explique, à Corse Net Infos, les raisons qui la poussent à être la 3ème candidate de gauche à Bastia et répond aux critiques qu’elle pourrait susciter.

Interview sur Corse Net Infos

– Pourquoi avez-vous finalement décidé de conduire une liste aux municipales de 2014 ?

– Il y a déjà plusieurs mois que je réfléchis à cette possibilité. J’en avais déjà fait état, dans les médias, en juin. Puisqu’il n’y a pas de candidat sortant dans cette élection, il est normal que tous les partis politiques puissent aller devant les électeurs bastiais pour leur donner le choix. Dans ce contexte-là, un parti de gouvernement, comme le Parti socialiste (PS), est tout à fait légitime à conduire une liste.

– Vous présentez-vous sous l’étiquette PS ?

– Oui. Je me présenterai sous l’étiquette socialiste avec une liste d’ouverture. Dans une élection locale, on vous reconnaît plus pour le travail que vous faites que pour votre appartenance politique.

Interview sur alta frequenza

(…)

by @Lazezu 

Suite de la Revue de Presse et suite de l’article  : 

France 3 Corse Corse Matin Corse Net Infos Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)