X

Entretien avec Jean Leccia, directeur de l’association émaho et coordinateur général de la manifestation.

– Corsica : Pourquoi avoir créé une telle manifestation ?

– Jean Leccia : Depuis 2006, nous mettons en place, avec notre structure associative, des ateliers d’initiation et de formation dans le domaine de la création numérique à destination du jeune public, sur toute la Corse. Les premiers ateliers mis en place étaient essentiellement des ateliers MAO (Musique Assistée par Ordinateur), mais très rapidement nous avons proposé diverses pratiques comme la vidéo, la photo, le vidéo mapping, la création sur palette graphique, etc. La demande des jeunes sur ces temps d’initiation était grande. Créer Bastia Ville Digitale c’était permettre à un large public, dans un temps donné, d’approcher ces pratiques. Nous souhaitons impulser une dynamique autour du numérique en Corse.

– Corsica : Le gisement numérique en Corse est-il une réalité ou un objectif ?

– PL : La Corse est l’un des plus gros consommateurs de biens culturels ou de biens marchands sur Internet. Des démarches pour numériquement désenclaver l’île sont en train d’être menées, notamment avec la mise en place de la fibre. Quelques entreprises corses ont réussi à s’imposer sur le marché national et beaucoup de jeunes développent des projets dans ce sens.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corsica

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)