Produits RIBELLI
X

L’annonce a été faite par son président, Marcel Simeoni. Deux salariés vont être mis au chômage. L’institution devrait poursuivre son activité avec son réseau d’associations. Mais à minima

On s’en doutait mais… Le centre de musiques traditionnelles de Corse est mis en cessation de paiement. L’annonce, qui semblait inévitable depuis plusieurs jours, a été faite par le président du CMTC, Marcel Simeoni, à l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue à Ajaccio. Les raisons : essentiellement à cause de l’absence de financements de la part de la collectivité territoriale de Corse en 2012 et 2013. Marcel Simeoni a entamé des démarches pour régler la situation sociale des deux salariés, dans l’attente de la décision du tribunal de grande instance de Bastia.

Une situation des plus problématiques après la coupure drastique des subventions attribuées au CMTC, et de l’abandon du pan de la formation il y a peu.

Interpeller le conseil exécutif

Dans l’attente d’une éventuelle réponse du président du conseil exécutif, le centre des musiques traditionnelles de Corse a reçu le soutien de la part d’élus nationalistes et de bon nombre d’acteurs culturels. Cette structure qui constitue notamment un outil de coordination du réseau associatif et de collectage des données musicales compte continuer à vivre malgré tout à travers ses antennes et pôles associés, ce qui correspond à 36 associations dans toute l’île.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin Dossier CMT

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produits Ribellu