X

La droite bastiaise se lance dans la bataille des municipales en rangs dispersés. Le conseiller général de droite, Jean-Louis Milani bénéficie du soutien de l’UMP et de l’UDI. Mais le benjamin de la droite bastiaise, Sylvain Fanti, s’est également lancé dans la bataille des municipales.Sylvain Fanti, 32 ans, enseignant à la faculté de droit d’Aix-en Provence et chef d’entreprise dans la région bastiaise a décidé de faire cavalier seul et de se présenter aux élections municipales de mars 2014 à Bastia.

« Pour ma part, je mènerai une campagne, qui sera dynamique, positive, renouvelée et qui permettra enfin à la famille libérale de retrouver un leader et je dirais un guide pour l’avenir » a indiqué Sylvain Fanti.

Face à lui, le conseiller général de droite Jean-Louis Milani, pour qui cette élection municipale est une première comme tête de liste. Celui qui fut candidat aux cantonales en 2004 puis en 2011, suppléant du député Sauveur Gandolfi Scheit aux législatives de 2007, et conseiller municipal en 2008, bénéficie du soutien de l’UMP et de l’UDI.

« Je lance un appel à tous les électeurs afin qu’il n’y ait pas de déperdition de voix, en partant sur des listes qui se réclameraient de la famille libérale ou d’autres qui n’en sont pas issues et qui voudraient nous piquer des électeurs » a expliqué Jean-Louis Milani.

Deux listes donc, et un risque majeur pour la droite: celui de voir son portefeuille de voix s’éparpiller dès le premier tour et perdre l’unique siège détenu au Conseil municipal de Bastia.

Reportage vidéo de France 3 Corse sur le lien ci dessous

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

France 3 Corse

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)