X

Une séance du Conseil Municipal de la ville d’Ajaccio. Quoi de plus normal ? Quelques dossiers, des affaires courantes, de bonnes nouvelles et d’autres qui entraînent un débat. Logique.

Une simple formalité administrative qui interpelle l’opposition ; on en discute, on rassure et ça passe. Puis un dossier, un nouveau, le dernier. Là, ça coince. Le débat s’instaure. Chacun y va de la sienne. Semblant de polémique ? A peine ! Des échanges plutôt. Des mots. Et le dossier passe. Une séance normale. Sans plus. Il y a un côté positif dans un conseil municipal. Quel qu’il soit. Il se veut innovant, percutant et travailleur. C’est le principe même d’un groupe d’élus qui entend aller de l’avant. Lors de la séance de ce lundi, on a pu se rendre compte que des efforts sont régulièrement entrepris, à tous les niveaux, même pour les dossiers les plus coriaces à traiter. Prenons l’exemple de celui de la Rocade. Ce n’est pas une mince affaire, chacun en conviendra. Il a été demandé de revoir de près ce dossier. Un historique a même été établi – c’est même une bonne chose – et à travers celui-ci, on comprend mieux la pugnacité de celui qui est en charge de le faire avancer. C’est Paul-Antoine Luciani qui défend ce lourd dossier. Avec lui, coriace, fonceur, appliqué, le dossier est effectivement en de bonnes mains et surtout en marche. La présentation de l’historique a montré combien il est difficile de mener une grosse affaire du genre. Avec le premier adjoint, il est clair que les dernières retouches vont le mettre définitivement sur les rails de la logique.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Net Infos

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)