X

Les eurodéputés de l’ALE, François Alfonsi, Iñaki Irazabalbeitia et Tatjana Zdanoka, ont tenu une conférence de presse à Strasbourg, pour réagir au verdict rendu hier par la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui condamne l’application de la « Doctrine Parot » par l’Etat espagnol, pour le cas d’Inés del Rio, prisonnière basque. Cette décision pourrait entrainer la libération de dizaines de prisonniers basques.

La Cour a estimé que l’Espagne avait enfreint la Convention européenne des Droits de l’Homme, en étendant arbitrairement la peine d’un prisonnier basque au-delà de trente ans, durée maximale qui peut être imposée par la justice espagnole.

Les trois eurodéputés, depuis longtemps impliqués en faveur du Processus de Paix au Pays Basque, ont de nouveau appelé l’UE à pousser pour la construction d’une paix durable.

François Alfonsi député européen (Corse) a déclaré :

« Dans le cas de l’Irlande du Nord, le gouvernement britannique a finalement été prêt à s’asseoir et à parler de compromis, afin de construire la paix, durablement.

Jusqu’à présent, le gouvernement espagnol a refusé de tenir des pourparlers, ou de faire tout compromis. Mais le verdict de la CEDH pourrait bien donner une nouvelle impulsion au Processus de Paix, afin d’avancer vers la construction de la paix au Pays Basque ».

Iñaki Irazabalbeitia MEP (Pays Basque) a déclaré :

« Je me réjouis de la libération immédiate d’Inés del Rio. C’est un signal très positif qui peut aider le Processus de Paix au Pays Basque à avancer. La CEDH a conclu que la « doctrine Parot » de l’Etat espagnol viole l’article 7 de la Convention européenne des Droits de l’Homme.

Ce verdict, qui s’applique aujourd’hui au cas d’Inés del Rio, aura des implications dans de nombreux autres cas. J’espère que le gouvernement espagnol s’engagera à respecter le verdict de la Cour et à ne pas entraver sa mise en œuvre.

C’est une étape importante dans la reconnaissance des droits des prisonniers. J’espère que les expressions de joie, compréhensibles, de la part des prisonniers et des partisans de ceux qui seront libérés, seront respectueuses de la douleur subie par les victimes.

Enfin, je demande une fois de plus aux représentants l’UE d’apporter leur soutien au Processus de Paix au Pays Basque, tout comme ils l’ont fait en Irlande. »

Tatjana Zdanoka MEP (Lettonie) a déclaré :

« Nous sommes allés en Espagne en juillet dernier et nous avons demandé à visiter un prisonnier politique, afin d’évaluer par nous-même sa situation. Étonnamment, notre demande a été refusée par le Ministère de la justice espagnol.

Aujourd’hui, après la décision de la CEDH, l’Espagne devra se conformer à ses obligations en matière de droits de l’Homme. J’espère que cela aidera à établir les bases d’un règlement durable et pacifique du conflit. »

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Blog F. Alfonsi

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)