X

Vendredi dernier, une délégation du bureau de la section de Corse de la Ligue des Droits de l’Homme a rencontré Christophe Mirmand préfet de Corse.

Un interlocuteur dont elle dit avoir apprécié la volonté d’écoute et la qualité de ses échanges. Pendant près d’une heure et demi la délégation a pu s’exprimer sur plusieurs dossiers importants : extrême-droite, criminalité, étrangers, réforme institutionnelle et constitutionnelle….

Un dialogue républicain que la LDH a toujours souhaité entretenir avec les représentants de l’Etat (exception faite pour Bernard Bonnet). La LDH se dit inquiète de l’attrait nouveau pour l’extrême droite en Corse, représentée essentiellement par deux courants : le FN, national populiste et « une nébuleuse identitaire ethno-nationaliste autour du blog Patria Nostra ».

« Score important aux présidentielles, succès de la réunion publique de Marine Le Pen, interview et prise de position de certaine personnalités politiques, religieuses et de la société civile corse sur le blog de Patria Nostra, » sont autant de faits qui pourraient faire craindre une banalisation de ce courant en Corse. D’autant plus facilement qu’il est facile de détourner de leurs inquiétudes de nombreux citoyens confrontés aux difficultés sociales. Concernant le FN, la LDH estime que malgré une implantation fragile, un score significatif aux municipales le placerait dans une position de perturbateur qu’il n’hésiterait pas à exploiter. « Le FN doit être combattu par des positionnements politiques sans ambigüité de la part des forces démocratiques en place ».

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Net Infos

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)