Corse – Ajaccio: les nouveaux défis du développement insulaire

Si le tourisme et le BTP demeurent les deux secteurs prépondérants de l’économie îlienne, la Corse se diversifie grâce à son tissu de TPE, mais reste confrontée aux écueils de l’emploi et de l’isolement géographique.Où en est l’économie corse ? Depuis trente ans, entre retards historiques accumulés et faux départs, les acteurs politiques et économiques sont incapables de répondre à cette question, et encore moins d’apporter une solution durable à une situation qui oscille entre timides rebonds et crise profonde. « Une histoire de rendez-vous manqués, analyse Paul-Marie Romani, historien de la pensée économique et professeur à l’université de Corse.

La saignée de 14-18 et ses 11 000 morts, puis l’exil aux colonies et le virage raté de l’agriculture, dans les années 60″, ont plombé le développement d’une région « dont on oublie qu’il y existait un vrai tissu industriel à la fin du xixe siècle », et devenue « un simple marché où l’on vend et achète des produits venus d’ailleurs ». A en croire le siège régional de la Banque de France, tout irait pourtant pour le mieux dans le meilleur des mondes. La dernière note de conjoncture, publiée au mois d’avril, laisserait presque penser que le décollage tant attendu est en bonne voie. La production industrielle ? Elle « enregistre une accélération dans tous les domaines ». L’activité marchande ? Elle suit une tendance favorable, « commune à tous les compartiments du secteur ».

Suite et source du dossier

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: