X
Il avait placé résolument sa première visite officielle en Corse sous la bannière tricolore de la mémoire et de la reconnaissance. Pour le reste, finalement, François Hollande avait tout dit ou presque dans l’entretien qu’il avait accordé à notre titre. Il a claqué quelques portes mais en a entrouvert une, celle de l’amorce d’une discussion entre la représentation élue de la Corse et son gouvernement. Il faut dire qu’après la délibération relative à la place spécifique de la Constitution qui avait attiré 46 voix sur 51, le président de la République a fait le service minimum. Il n’a même pas joué la montre puisque mercredi, deux des poids lourds du gouvernement ont tenu à prendre le pouls, conscients que la fièvre de la réforme qui sévit dans l’hémicycle territorial n’est pas prête de tomber : Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, et Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, ont longuement entendu les tenants du pouvoir bicéphale, Paul Giacobbi et Dominique Bucchini ainsi que Pierre Chaubon, auteur du rapport sur le double projet, Constitution-institutions. Pierre Chaubon : un processus difficile mais pas impossible Il n’y a pas eu un, mais deux rendez-vous dans la même journée. Le tandem Valls-Lebranchu cherchait-il à rendre la parole de chacun plus libre ? Espérait-il, plus sournoisement, exploiter les prémices d’une division au sein de la majorité qui s’était d’ailleurs déjà exprimée lors du vote à l’assemblée de Corse ? Toujours est-il que Dominique Bucchini – et ce n’est pas à sa demande – a été reçu seul, ce qui n’est pas anodin quand on sait que des membres du groupe politique dont il est issu ont fait bande à part… (…) by @Lazezu  Revue de Presse et suite de l’article  :  Corse Matin Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet