X

En vue des municipales 2014, Corsica Infurmazione et Unità Naziunale, vous proposerons via internet, sur leurs sites respectifs et sur leurs outils de communication (facebook, twitter etc.) la possibilité de découvrir toutes les listes patriotiques en Corse.  Une catégorie sera donc mise en UNE de nos sites, et en images sur la colonne de Gauche de nos deux sites. Ces outils et nouvelles configurations techniques sont testés en ce moment même sur Corsica Infurmazione et Unità Naziunale.

(article du 10 octobre 2013) (…)  Ce qui, cette fois, pourrait changer. Ce serait d’autant plus important que les nationalistes, toutes tendances confondues, ont décidé d’aller unis aux municipales.

Après s’être rassemblés, les modérés se sont finalement entendus et les membres du PNC local qui se faisaient tirer l’oreille, sous la pression de Jean-Christophe Angelini (qui a besoin de Corsica Libera au second tour des élections de Porto-Vecchio) ont finalement accepté de rejoindre ceux qui voulaient faire liste commune avec les radicaux. Les discussions entre les deux pôles du nationalisme ont déjà débuté, mais elles doivent maintenant s’affiner. Notamment en ce qui concerne la tête de liste. Si les modérés «  poussent  » José Filippi, les radicaux de «  Corsica Libera  » militent pour Paul Leonetti qui avait défendu leurs couleurs lors des élections législatives. Si Leonetti est davantage connu, électoralement, à Ajaccio que José Filippi, il est, par contre, plus «  marqué  ».

D’où un choix difficile qui ne devrait cependant pas entrainer une rupture entre les deux groupes, qui sont convaincus «  qu’il va bien falloir s’entendre  ». Il faut ajouter à cela que, des deux côtés, on est d’accord pour faire appel à des «  personnalités d’ouverture  ». Et s’ils ne parviennent pas à en trouver une qui prenne la tête de liste, ce qui aurait été idéal, ils en trouveront certainement pour la «  panacher  » .

Ensuite, tout se jouera au second tour. Si les nationalistes parviennent à faire un bon résultat, ils seront en position de force pour négocier leur éventuel soutien à Simon Rennuci, si celui-ci accepte de «  leur donner  » de vraies responsabilités. Ce qu’il sera forcé d’accepter, s’il est en position de faiblesse par rapport à Laurent Marcangeli.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Mensuel Corsica

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)