X
Coup de colère ou coup de théâtre, hier mercredi 9 octobre à l’Assemblée nationale, le député UMP Laurent Marcangeli est intervenu avec véhémence, accusant François Hollande de n’être pas venu en Corse pour les commémorations, mais plutôt pour soutenir le maire d’Ajaccio. Hier dans l’hémicycle, Laurent Marcangeli n’a pas mâché ses mots. Interpellant le premier ministre Jean-Marc Ayrault, le député UMP de Corse-du-Sud a demandé : « pouvez-vous assurer aux Ajacciens que les promesses du président ne resteront pas lettre morte, suite à l’alternance qu’ils réaliseront en mars prochain dans les urnes ? » Laurent Marcangeli reproche au chef de l’Etat de s’être immiscé dans la campagne électorale des Municipales ajacciennes en faisant certaines annonces… La rétrocession de la Citadelle et la construction du nouvel hôpital notamment, cadeaux promis au maire Simon Renucci, que François Hollande avait sorti de la besace présidentielle lors de sa visite du 4 octobre. « Souhaitez-vous vraiment que je vous réponde ? », a rétorqué le premier ministre, « n’êtes-vous pas là pour faire votre publicité, car je crois que vous êtes candidat à une élection municipale ? Vous avez mis en cause le chef de l’Etat, et je ne l’accepte devant la représentation nationale ! » France 3 Corse Ecoutez Laurent Marcangeli à l’occasion des questions orales au gouvernement cet après-midi.  Et écoutez la réponse du Premier ministre à Laurent Marcangeli  LAURENT MARCANGELI JEAN MARC AYRAULT (…) by @Lazezu  Revue de Presse et suite de l’article  :  Corse Net Infos Corse Matin  France 3 Corse Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet