Breaking News

#Corse Projet immobilier d’Agula Marina: cinq personnes mises en examen

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – Cinq personnes ont été déférées hier après-midi (vendredi) devant la justice, dans le cadre de l’enquête sur la non réalisation d’une copropriété immobilière à Agosta Plage (Corse-du-Sud).

Deux ont été écrouées (le co-gérant de la SCI Agula Marina Marc Astolfi et le notaire Jean-François Mativet), tandis que les autres ont été placées sous contrôle judiciaire (le gérant de Promoco Pierre Oggiano, le maître d’œuvre Paul Godfroid et le comptable de la SCI Paul-François Casalonga). Les chefs retenus portent, selon les protagonistes sur une « escroquerie en bande organisée – faux en écriture publique – Abus de confiance et de biens sociaux – blanchiment – banqueroute et recel d’escroquerie ». Le procureur de la république de Bastia, qui préside également le pole économique et financier, a tenu une conférence de presse sur le sujet. Il est revenu sur l’affaire

On l’écoute.

Article du 11 octobre 2013 (Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – Cinq personnes ont été déférées cet après-midi (vendredi) devant la justice, en vue d’éventuelles mises en examen dans le cadre de l’enquête sur la non réalisation d’une copropriété immobilière à Agosta Plage (Corse-du-Sud).

Les chefs retenus portent, selon les protagonistes sur une « escroquerie en bande organisée – faux en écriture publique – Abus de confiance et de biens sociaux – blanchiment – banqueroute et recel d’escroquerie ». Le procureur de la république de Bastia, qui préside également le pole économique et financier, a tenu une conférence de presse sur le sujet. Il est revenu sur l’affaire

On l’écoute sur le lien d’Alta Frequenza ci dessous

(Article du 08 octobre 2013) Selon le site de France 3 Corse : Plusieurs personnes dont un notaire et un promoteur ajacciens ont été placés en garde à vue à la Gendarmerie d’Ajaccio. L’enquête concerne un complexe immobilier à Porticcio. Les gardes à vue concernent une enquête menée par la section de recherches d’Ajaccio, au sujet d’un complexe immobilier à Porticcio.

Plusieurs personnes dont un notaire et un promoteur ajacciens sont entendues.

Un notaire et un promoteur placés en garde à vue à Ajaccio

Une dizaine de personnes a été interpellée hierdans le cadre d’une enquête financière portant sur un projet immobilier sur la rive sud d’Ajaccio. Parmi les personnes interrogées, figurent le notaire et le promoteur.

NewGIF

Huit personnes, dont un notaire, un promoteur immobilier et un entrepreneur, ont été placées en garde à vue cette semaine à Ajaccio dans une enquête sur des malversations supposées dans une affaire immobilière, a-t-on indiqué mercredi de source judiciaire.Ces gardes à vue ont été ordonnées dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par un juge d’Ajaccio, pour abus de biens sociaux et escroquerie en bande organisée, a-t-on précisé de même source, confirmant une information de France 3 Corse. Cette enquête de la section de recherches de la gendarmerie concerne un immeuble de grand standing, construit dans la commune de Porticcio sur la rive sud du golfe d’Ajaccio et dont le chantier a été arrêté en cours de réalisation. La quarantaine d’appartements de cette résidence, proche de la plage avec vue sur le golfe d’Ajaccio, ont été vendus plusieurs centaines de milliers d’euros chacun depuis 2009, mais jamais livrés, le chantier étant interompu. Plusieurs acheteurs ont porté plainte. Une dizaine d’ouvriers n’ont en outre pas été payés et ont attaqué l’entrepreneur devant les prud’hommes. L’enquête doit notamment déterminer où est passé l’argent versé par les acheteurs.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Mardi

France 3 Corse Corse Matin

Vendredi

Alta Frequenza France 3 Corse Corse Matin

Samedi

France 3 Corse Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: