Corse – Urbanisme : Un véritable casse-tête juridique et politique

Dans l’île, seules 34 communes sur 360 disposent d’un Plan Local d’Urbanisme Les services de l’Etat font leur maximum pour faire respecter les lois sur l’urbanisme. C’est le message porté vendredi par le préfet de Corse. Selon lui, la rédaction d’un PLU est un véritable casse-tête juridique et politique. Le préfet a évoqué les pressions qui touchent élus, association et services de l’Etat. Actuellement, seules 34 communes sur les 360 que compte la Corse disposent d’un PLU, document qui définit les zones constructibles et celles qui doivent être protégées.

Près d’Ajaccio, par exemple, Calcatoggio a rejoint la liste des communes dont le PLU a été rejeté par le Tribunal Administratrif. Le maire ne comprends pas. Pour le Préfet de Corse qui a pris vendredi la défense de ses services en assurant que les controles de légalités sont effectués, il y a des interprétations différente de la loi. En ce domaine particuliérement complexe, les services de l’Etat font l’objet de critiques de la part des élus et d’associations.

Source et reportage vidéo

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: